Archives de Catégorie: apprentissage

Apprendre le piano « tigidou »

boyQu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ‘apprendre le piano »?

On peut apprendre un air ou un ou quelques morceaux qu’on aime mais oubliez l’idée d’apprendre les règles ou la technique. Parfois connaître un morceau(ex: color my world) est un trésor qui vous apportera un grand plaisir. En rentrant du bureau ou de l’école vous voudrez vous précipiter au piano pour le jouer et cela fera une belle transition avec la réalité parfois ennuyante, le trafique sur l’autoroute ou des clients insupportables qui vous ont gâché la journée.

On ne peut pas aborder le piano avec l’objectif d’apprendre le piano mais d’en jouer, d’en jouir. Par contre vous pouvez avec de l’aide ou sans aide, vous asseoir devant un piano et essayer des choses. Trouver des airs, agencer des notes et trouver les accords. Vous arriverez toujours à quelque chose. Contrairement au violon ou à la clarinette, les 1ers contacts peuvent êtres assez « horrible » et rarement un débutants arrivera seul à en sortir un son « acceptable ». Personnellement, la 1ère chose que j’ai fait avec ma clarinette c’est de sortir sur le balcon et « caller l’orignal ». Il y avait plus de vaches que d’orignaux chez moi mais elles ont répondu. Le piano, lui donnera tout de suite un son potable. Il s’agit d’appuyer sur les touches. Les tout petits vont souvent, au départ, jouer 2 notes à la fois, ça chatouille dans leurs oreilles et ils aiment ça.

Schtroumpf

Il faut faire confiance à son instinct et essayer. N »écoutez pas le Schtroumph à lunettes, il vous fera perdre votre temps et votre plaisir. En plus, il est chiant ce mec.

Si vous achetez un piano ou un clavier et que vous attendez de prendre des cours pour jouer, vous faites déjà fausse route. Le piano n’est pas une bombe qui vous « pétera à la gueule » si vous faites les mauvaises notes. Allez, un peu de courage et d’audace. Bien sûr, il y a des professeurs explosifs et dangereux. Je vous suggère de les éviter et d’en choisir un nouveau si besoin est. Ne  croyez jamais que c’est vous l’idiot.

musePlusieurs vont tout de suite trouver une chanson, créer une mélodie. Vous trouverez toujours des choses. Il y a tellement de possibilités, vous ne perdrez jamais votre temps. Il y a tant à découvrir.

En 1er lieu arrêtez de croire que Do est la 1ère note à apprendre. Pythagore a établit « A » ou alpha comme la 1ère note de la gamme. Elle vous ouvrira toutes grandes les portes de la musique. Appuyez sur les pédales, amusez-vous!

J’ai eu d’innombrables heures de plaisir devant le piano. C’est fou tout ce qu’on peut en tirer. Si vous pouvez le professeur qui vous y aidera alors ce sera « tigidou »

C’est vraiment un grand bonheur que je vous souhaite.

jbgenest

 

 

Publicités

Learning from a master


StyxOnly 42$ each lesson to learn really fast and get in touch with their real potential
. Why do I teach such a low price?? Because my 1st wage is to see the student (child or adult) being happy, and play easily great music (not « gna gna music ») with a smile and pleasure.
With my experience I enjoy see them grow and evolve at THEIR best and see them concentrated (real concentration) and work by themselves, achieving their goals

Did you know that 8 on 10 children having learned piano just hated it and will never touch a piano again no matter how much you spent $$$ for years. So much money spent for what?
A mother once told me that her 2 sons learned many years from a « good » traditional high level teacher and later told her:
Please mom, BURN the piano

So what is a good teacher???
You know learning in the traditional way can become a nightmare for your beloved children

czernyFrederic Chopin had piano lessons has a young child and hated it and abandoned very fast. Of course he was learning the way of Czerny, the same way we still learn
Teachers still teach this way. Later Frederic went to piano learned by himself and reach what we know. Probably the greatest musician of all time because, you know, HE CAN ALL THAT IN IMPROVISATION. Bach also was this way and Mozart. Beethoven unfortunately had his father beating him up to make him play better… Still have teachers using this way but, psychologically beating up. Some teachers really HATE to teach. Did you know??

What does it mean to learn from a master?
Master know the tiny and invisible « strings » that make huge difference in your playing and happy development.
Well, why do we learn if it’s not to grow in happiness.

Repeating again and again is not the way to learn, it’s a way to make yourself become …stupid. You are better than this. « Go play outside », as Chopin once said to his student having practice for 5 hours a day all the week. What will you put in your music if you don’t see LIFE.
Playing scales is not anymore the way to learn.

A master will make you learn what matters.
No stupid music
Great music that you think you couldn’t never play become easy

Experience make the differencechat
Whatever you pay will not make you save money because you will end up to play like stupid and emotional and psychological abuse is a part of black pedagogy (see Alice Miller) which is often part on music teaching traditionally. Seriously.
A student in music should grow healthy and naturally to be an happy adult with is skills well developed and not being psycho-rigid

That’s what means a master. Not only a paper from university but knowing « the way » of learning, the way of playing, the way to virtuoso.
Don’t have your skills destroy by an amateur teacher

Learn the music of Bach, Mozart, Chopin Stravinsky
Learn Jazz and blues, than you can really understand and play the classical because they had « their jazz » at that time. It was Gypsy music, the best ever musician. Hey just look what they can do with a violin.

Jean Genest, master in piano performanceAlex
I know what make it work and what don’t
I played since 50 years, from baroque to romantic, and modern to contemprary
Jazz to Blues and pop.
If you learn to play the real way, you will never say « I cannot play that »
I never said that in my life, Chopin never did, you will not
Learn music with super great fun

If you want to suffer or get bored, find another way

if you have psychological issues it matters and it will help you or your children.

I teach in total respect of the student for more than 30 years
Beginners and advanced accepted because a good start is essential

 

Jean Genest, teaching for 30 years  in the total respect of each Jean_Geneststudent

La musique « classique »; aristocrate??

600full-salvador-daliOn fait souvent le rapprochement entre la musique dite « classique » et la noblesse, la richesse, le luxe. C’est dommage car, la plupart des grands compositeurs n’étaient pas riches, voire même plutôt pauvre.Comme j’ai entendu sur certaines chaîne radio, la musique est encore plus belle au volant d’une voiture de luxe.

Mais voilà, ce qui est le 1% même à l’époque de Mozart ou Chopin, s’est approprié cette musique. La noblesse aime bien se mettre « en valeur » en agrémentant ses soirées de sonates ou de musique de chambre.

Libérons la musique et libérons-nous

La musique comme bien des choses, peut amener l’épanouissement autant que l’abrutissement.  La pédagogie noire utilise la musique pour le lavage de cerveau et pour sauver les humains d’eux-mêmes. Ces personnes croient que l’humain, s’il n’est pas « corrigé », redressé ou purifié sera laissé à l’état de bête qui est la nature même de l’humain. C’est bien triste car ça apporte le fascisme et le totalitarisme. La source de la pédagogie noir comme l’explique bien Alice Miller. Pour ceux qui voudrait la lire, ses livres sont disponibles en audio sur youtube.com

Par contre si on laisse la nature faire son oeuvre et qu’on permet à l’humain de développer ce qui est en lui, on trouve un être réalisé. Là on voit bien qu’on n’a pas affaire à une bête sanguinaire. Au contraire toute la beauté intérieure et la créativité s’exprime.

La musique est un médium extraordinaire

La musique avec ses défis de motricité fine et la complexité qu’elle nous fait expérimenter nous permet de développer nos capacités au maximum. La grande variété au niveau des accords nous permet d’articuler nos émotions et nos sentiments. Dans le jazz et la musique classique on peut explorer une infinité d’équations affectives et relationnelles.

Chez Mozart, par exemple nous voyageons dans une nature sublime habitée par les esprits de la forêt, nos esprits intérieurs. L’orchestration est riche et explore un grand spectre sonore. Sa musique rejoint nos archétypes et déclenche le travail « spirituel ». Spirituel non pas au sens religieux mais au sens dont Yung parlait. Nous avons tous un potentiel en devenir qui n’attend que les happy-birthday-mozart-1280x2-1024x576déclencheurs pour s’activer. On peut aussi le bloquer en travaillant d’une façon rigide (gamme), en cherchant la perfection plus que la vie et en sacrifiant ce qu’on est à l’autel de la pureté et du conformisme. Vous savez, beaucoup de musicien considère l’humanité, le biologique avec mépris car ils pensent êtres en possession de la perfection. Ils ont vécu le sacrifice de leur être et se croient malgré tout supérieur  alors qu’ils ont souvent manqué leur propre vie. Pourquoi??

C’est bien ce qui donne cette mauvaise réputation à la musique classique pour les personnes en quête de liberté et de bonheur. Un trop belle cage de perfection et de conformisme, un moule. Mozart aurait bien rigolé de nous voir jouer sa musique de façon stérile sans y prendre un plaisir fou comme lui-même en avait. Il s’agit de s’inspirer d’une approche « biologique ».

L’importance de se réapproprier la musique

La musique nous donne accès à une autre dimension de nous-même qui nous est presque inconnue. Cette dimension aide notre développement et notre guérison. Elle est libératrice et magnifiquement subversive. Bien abordée elle apporte le bonheur, mal abordée, c’est la tristesse et la déprime assurée. Vous en viendrez à vous demandé « mais, à quoi sert la vie? ». Bien abordée, cette question sera absurde, rien qu’une chose: MERCI à la VIE!!

Mon but comme professeur a toujours été l’épanouissement et le bonheur chez mes élèves. Ça va faire 50 ans cette année que je m’éclate au piano. Que ce soit classique, romantique contemporain ou jazz, pop, blues, j’ai toujours autant de plaisir à jouer.

Ma muse veille sur moi.

Jean Genest (514) 294-1241                jbgenest@yahoo.ca

muse

Mozart, autiste de haut niveau ou asperger?

fab_vial_lobs

Je trouve cet article très intéressant. Être hors de la normalité n’est pas un signe de maladie mentale. Qu’aurait fait l’humanité sans ces grands cerveaux.

Je vous invite à lire cet article que j’ai trouvé ce matin.

https://notreterre.wordpress.com/2012/01/27/mozart-musicien-universel/

Si votre enfant ou vous même vous reconnaissez c’est peut-être le temps d’accepter votre condition et de vivre VOTRE VIE.

Une des meilleures élève de piano que j’aie eu dans ma carrière était autiste. Pas besoin d’expliquer, pas besoin de répéter. De quoi me filer des complexes…à moins que je sois un peu autiste moi-même.Happy-Birthday-Mozart-1280x2-1024x576.png

 

 

 

Ateliers de piano créatif

Ateliers de piano créatif les 30 avril et 14 mai 2016

piano3 Il y a tant de choses que l’on peut faire sur un piano, découvrez par où commencer et aller partout. Et ce n’est pas par DO qu’il faut commencer.

En créant les 12 jeux d’improvisation il y a 20 ans, je voulais donner des points de départs pour l’exploration de toutes les musiques au piano. Si vous amez le piano, n’hésitez-pas, cet atelier est pour vous. Le but de la musique est de se détendre, de se connaître soi-même et souvent, de guérir ou d’améliorer ses études. La musique et notement le piano

Du blues aux gammes exotiques jazz, à la musique romantique en passant par le moyen-âge et à la musique contemporaine il y a tant à découvrir et c’est à la portée de tous. L’apprentissage de la lecture vient monopoliser le gros du travail en musique Jean_Genesthabituellement. Pour improviser, il n’est pas nécéssaire de lire.

Bach, Chopin, Mozart, etc improvisaient courrament aux claviers. C’est la même chose avec le Jazz et le Blues et souvent le pop.

Venez plonger directement dans la dimension musicale

Jean Genest (514)  294-1241                     jbgenest@yahoo.ca

Lieu: Studio Caravane, 903 rue St-Zotique E. Montréal

Inscrivez-vous maintenant.

1 atelier: 40$ pour 2h, les 2 atelier: 70$ pour 4h

Couverture_impro_petit

Achetez le livre ici

La patience chez le professeur

rageLa patience est une qualité essentielle chez un professeur. Je crois que celui qui n’est pas patient devrait s’abstenir de pratiquer ce métier.  Il faut aussi s’émerveiller de voir les efforts que font les élèves pour réussir. Les petits sont tellement extraordinaires quand ils s’y mettent. La concentration, la détermination commence vraiment à apparaître vers 12 ans. La fierté aussi, celle de réussir. Bien sûr l’autre côté de la médaille c’est qu’à cet âge ils décide parfois que c’en est assez de la musique. Si la relation avec le professeur est très bonne, ils ne sentiront pas ce besoin de rejeter la musique pour s’ajuster sur leurs copains et tomber dans les modes. Si le prof a toujours respecté la personnalité de l’élève, il pourra même être un 5699065ef9c5d4aa7758b28817347f32aidant dans l’adolescence parfois difficile . Le jeune posera des questions, demandera des conseils. La musique est aussi une école de vie. Se connaître soi-même. Si ça a été fait déjà, ça continuera dans l’adolescence. Si la musique a du sens pour lui ou elle, ils avanceront dans la musique.

C’est peut-être là qu’on mesure la valeur de la patience qu’on a eu. On en voit le fruit. Si on ne les a pas traité comme des êtres stupides ne méritant que critiques et reproches, alors ils ne se détourneront pas et iront encore beaucoup plus loin dans la musique. S’ils ont appris a faire parler la musique, celle-ci leurs apporteront des réponses, sera leurs confidente. Les émotion sous pression en eux, trouveront un canal pour évoluer.

Mais pour ça, il faut aimer enseigner, aimer les élèves, enfants comme adultes, les respecter, les écouter jouer avec tendresse et compassion. Oui compassion car, c’est parfois très exigeant jouer du piano. On va dans toutes nos ressources, on utilise tout son cerveau et lorsque c’est parti on ne doit pas s’arrêter et reprendre.

Alors si vous aimez la musique, le piano, les élèves grands ou petits (même si certains traits de leur caractère est parfois agaçant. Si on a tout ça, ce n’est plus une question de patience

Même si vous avez entendu «Lettre à Élise» 142,000 fois vous ne l’avez jamais entendu de cet élève de 9 ou 84 ans. Il faut redécouvrir avec lui cette musique qu’il désire vraiment jouer. Apprendre soi-même.

L’intelligence humaine est une source d’émerveillement mais, parfois je trouve que ce que je vois en enseignement est une insulte à l’intélligence

 

Jean Genest (514) 294-1241

Orangutans Laughing

Répéter…le moins possible

Mon 1er prof suisse (Bruno Biot) me disait que répéter plus de 3 fois était inutile.alpinistes au coucher/lever du soleil J’ajouterai que ça abrutit. Si vous répétez faites-le de plusieurs façons différentes pour voir des angles différents. La main et l’oreille «scannent» les mouvements et les sons pour en faire une sculpture virtuelle interne (un gabarit) que le jeu suivra lors de l’interprétation.

La musique doit éveiller, la répétition endort. La répétition rend vrai ce qui est faux. L’enseignant doit «guider» l’élève dans les mondes imaginaires/réels et lui apprendre à lire les signes laissés pour nous par le compositeur. Quelle insulte pour le compositeur  j’entend de certains élèves qui disent ne pas être intéressés. En fait, aiment-ils la musique???

Lors de l’apprentissage d’une oeuvre il faut créer une trame esthétique, une sorte de «mapping»  qui servira de support à l’oeuvre. Ce que Heinrich Neuhaus (prof. de Richter au conservatoire de Moscou) appelait l’image esthétique. (aesthéticos; de ce qui est senti).

Il faut d’abord faire parler l’oeuvre, saisir son sens, la questionner, se questionner.

Heinrich_Neuhaus_1962On doit être créatif au niveau de la compréhension de l’oeuvre mais aussi acquérir des connaissances générales (histoire, philosophie, psychologie, anthropologie). À ce sujet, bien peu de pianistes ont de l’intérêt pour ces sujets, ils préfèrent se mettre la tête dans ce qui est pour eux un«objet» vide de sens mais d’une beauté et d’une perfection au delà de l’intelligence humaine. Pourtant, ils ne voient souvent pas très loin devant. Avoir de la VISION, voilà ce qui est primordial. C’est pourtant très rare dans le monde des artistes où un artistes à de la vision pour 20 qui suivent sans voir.

Combien de fois ai-je demandé à un ou une pianiste ce qu’il ou elle voyait dans une oeuvre. La réponse est presque toujours «rien» et ce, surtout avec des pianistes de formation. La «vision» et l’imagination ne font pas partie du curriculum. Elles sont même indésirables créant un goût pour la liberté qui ne cadre pas avec l’immense discipline requise par ce système.

«Mettez les 10,000 points noirs de la partition là où ils doivent être et ne faites pas d’erreurs sinon…»
Pourtant, la créativité, la vision et l’esthétiques sont des alliés précieux dans la création musicale. Mais oui, la création. Jouer une oeuvre, c’est la faire renaître pour une vie entière. Chaque enfant vient au monde pour une vie. Cette sera la sienne etet elle peut être imprévisible.

La sonate «Waldstein» de Beethoven peut prendre différents aspects. Bien sûr, c’est subtil mais, quelle aventure extraordinaire qui nécessite une grande intégrité. Pensez seulement à tout l’espace évoqué, tout «l’air» toute la respiration et l’extase du 2e mouvement après l’euphorie et la folie du 1er mouvement.

Orangutans Laughing

 

Jean Genest    (514)294-1241

Maître en musique. Auteur des 12 jeux d’improvisation, compositeur «La légende de Yakou». Interprète de Chopin, Jazz et autres styles de musiques.

Cours de piano pour tous à Montréal