Archives de Tag: musical

Mon Roman «Une Ballade pour Loulou»

Résultats de recherche d'images pour « hylas »

Sondage
Je songe à publier en ligne

Mon Roman «Une Ballade pour Loulou» écrit de 1986 à 2000. Pour vous?

Qui est intéressé? En échange de Dons volontaires.

«Une Ballade pour Loulou» est aussi un essaie sur l’origine de la musique et la musique dans la vie d’une adolescente Gaspésienne. Il n’y avait pas d’idée préconçue au départ mais une simple page qui visait à illustrer l’expérience de l’Improvisation spontanée au piano. Une page en amenant une autre, je me suis retrouvé au fil des ans et de ma recherche en musique, en pédagogie, psychologie et ethnomusicologie avec un roman.

Mais quand on donne naissance et nom à un personnage, elle vit à son gré et nous amène dans l’aventure de sa vie. On n’a pas vraiment le choix de décider pour elle. Loulou vit sa vie comme le fait un enfant qui grandit et choisit bien malgré les choix des parents. Elles donnent bien des soucis à ses parents, mais pas ce que vous pensez.

Loulou est un esprit libre aimant jouer Chopin et jouer du piano à sa façon Elle rencontre Sophie, originaire de Pologne, bien-sûr, amoureuse de Chopin, de littérature. Leurs passions les rapprochent. Ensembles elle combinent poésie et musique avec la passion de l’adolescence et la découverte de la vie. Les drames inexplicables et surtout injustes de la vie les confrontent à la réalité, à l’amour, à la vie et à la mort.

L’Éros d’un est la Psyché de l’autre

Mes frères m’ont oublié, je suis tombé, je suis malade
Si vous n’me cueillez point, je vais mourir, quelle ballade ! «Le p’tit bonheur» F. Leclerc

On n’a pas idée des influences qu’auront les chansons les livres sur notre vie. La 1ère que j’ai apprise «Le p’tit bonheur». Le 1er Roman que j’ai lu «Le vieil home et la mer» d’Hemingway. Nos lectures choisissent pour nous, nous prédestinent.

La «ballade» est un genre du Moyen-âge en poésie et en musique

Le moyen-âge, nous y passerons un bon moment en 2e partie

Résultats de recherche d'images pour « Ballade »

Le PIANO arme de séduction massive

 

Image associéePeut-être ne le saviez-vous pas mais le piano est une arme de séduction massive.  Bien sûr, le pianiste est trop occupé pour jouer à ça mais à travers lui, vous pouvez passer des messages. Vous pouvez aussi connaître quelques pièces qui peuvent faire des ravages. Et ce n’est pas que le côté masculin qui peut en tirer profit. Ne trouvez-vous pas Martha Argerich est irrésistible?

Jouez «You are so beautiful» de Joe Cocker vous verrez le résultats…Les yeux brillants d’Ingrid Bergman, vous vous rappelez? Mais c’est Sam le pianiste qui fait le travail en arrière plan avec sa «toune». Non pas que les yeux d’Ingrid ne me feraient pas fais craquer…hiiiiiiiii..

«La leggerezza»  (Martha Argerich) de Liszt est la kryptonite de bien des super héro/ïnes. «Your song» d’Elton John peut faire fondre en larme un camionneur des plus «tuff». Et que dites-vous de «Hey Jude» et la «Sonate à la lune» ou «Clair de lune».

text869

Le piano, Lethal weapons, essayez, vous verrez. Homme ou femme, nous sommes tous vulnérables car la musique nous ramène au verbe «ÊTRE» et nous met à nu(e),  fait fondre le plus dur des chocolats.

Ce n’est pas si difficile en autant que vous perdiez pas votre temps dans les gammes. Pas besoin d’apprendre 749 morceaux obligatoires et… poches avant de le jouer. De jouer CE MORCEAU qui vous emporte et qui emportera l’ÊTRE AIMÉ(e). «Je l’aime à mourir» ou «Stairway to heaven», ben oui, «Stairway to heaven»? Pourquoi pas.

Résultats de recherche d'images pour « Sylvain Lelièvre »Aujourd’hui la séduction est devenue si triste. Comme dirait le père de Marie Hélène, Sylvain Lelièvre, «Le dos de Yujia ce n’est rien à côté du do de son piano…) Elle est une géante par la musique.

De toute façon, avouez-le, c’est votre rêve et la vie, ça sert à réaliser des rêves, les vôtres.

Rappelez-vous, Cyrano. Rappelez-vous de «VOUS»

Jean Genest, Piedmont, Laurentides, Montréal   jbgenest@yahoo.ca

… et achetez donc un CD, un vrai, ça permettra à un artistes quelque part de manger autre chose que de la soupe aux choux

Ma préférée du jour:

Robin Gorn à http://robingorn.com/

Résultats de recherche d'images pour « Robin gorn »

 

Coaching de Vie, de Santé, d’Être et Bien Être

Le Temps qui passe.pngOn me l’a répété bien des fois. Des élèves psychologues, des thérapeutes et d’autres élèves finissent par me dire que je devrais être thérapeute car mon enseignement leur avait apporté beaucoup d’aide à eux-même. D’autres, me disent que les rencontres autour du piano étaient les seuls moments positifs dans la période sombre et brouillée de vie qu’ils traversaient. Besoin de changement ou suite à un changement, nos vies peuvent tomber en morceaux et devenir de véritables casse-têtes. On me met souvent à ma surprise, le chapeau de confident. J’ai dût accepter de le porter pour vous.

Depuis bien plus que 30 ans (en fait, ça remonte à 40 ans), j’ai toujours cherché à enseigner  en passant par l’étude de la psychologie, la recherche en ethnomusicologie et l’anthropologie , et au questionnement constant sur la façon et surtout «le POURQUOI» de faire les choses dans la musique et la pratique plus récente (25 ans) des Qi gong et Tai chi.

L’Action de l’Être est souvent un «reflet» un réflexion de ce que nous sommes. La l’Imagination, la créativité permet de se voir dans un monde où parfois on a choisi de vivre et parfois pas. Il est parfois nécéssaire pour le peintre de rependre du recul pour voir où en est sa création.

Votre vie est une oeuvre, faites-en un chef d’oeuvre!

casse-tete5Où se voit-on? Où allons-nous, y arrivons-nous, pourquoi oui, pourquoi non? Faisons-nous fausse route et comment retrouver son chemin?

Est-ce que nos choix sont basés sur nos plus grandes qualités, nos faiblesses, , nos illusions, nos peurs ou l’implication qu’on veux avoir dans ce monde. Comment progresser, se soigner et transcender les moments «obscurs» de notre vie pour ne pas être condamner à revivre sans arrêt les traumatismes jusqu’au bout du voyage. Comment prendre conscience de «programmes de sabotages» qu’on a appris il y a si longtemps qu’on n’en est plus conscient.

J’ai fais ce saut professionnel après qu’on me l’aie répété encore et encore que c’était là une de mes qualités et que je devais en faire le partage.

Le coach ne dit pas quoi faire, il est un miroir que permet la réflexion. La créativité est un acte de réflexion. La musique est introspection. Le Qi gong est un acte de santé physique, mentale et spirituelle. La spiritualité est une exploration privée et libre  de qui on est profondément et individuellement. Le mode d’emploie est en vous. Ma formation est plutôt d’influence «taoïste» mais je ne suis pas taoïste dans ce qu’on appelle religion mais plutôt une philosophie. Le taoïsme est le résultat des plus anciennes approches en santé d’avant l’écriture (j’utiliserai l’abbréviation «MPS» pour Mentale, Physique et Spirituelle). Résultats de recherche d'images pour « jean genest »

Je suis simplement humain et humaniste. Je ne suis pas thérapeute mais je peux vous aider à ne pas vous blesser en éclairant les chemins parfois périlleux de l’aventure de la vie.

Jean Genest, coach, professeur, maître de musique, enseignant de qi gong et tai ji, compositeur, auteur et pédagogue.

(514) 434-9016      jbgenest@yahoo.ca        Piedmont

 

La musique dans la quarantaine

Souvent, après la vie de famille, on se retrouve déconnecté de soi. Pendant longtemps on était absorbé par les responsabilités familiales et soudain, les enfants partent pour les études, pour leur propre vie et le parent se retrouve seul et plus souvent seule. C’est alors souvent la crise de la quarantaine. On s’est donné, on s’est parfois perdu. Vous avez parfois même l’impression d’être comme le vieux sofa qu’on va remplacer bientôt.  Comme disent les anglais « Heeeeeeeeeee! »

C’est à ce moment que la musique peut devenir une alliée précieuse. Elle permet de renouer avec la créativité et la sensibilité qui était présente dans l’enfance et la vie de jeune adulte. En d’autres mots, elle permet de
se retrouver.

On ne parle pas ici de préparer une carrière mais de se ressourcer. Oubliez donc les gammes et pensez à la musique que vous aimez. Vous écriviez des poèmes étant jeune (vous l’êtes toujours). Retrouvez-les et mettez
les en musique avec l’aide d’un professeur ouvert d’esprit et non quelqu’un qui est prisonnier des règle de la composition classique.
60 ans de musiques pop et plus encore jazz représentent une banque extraordinaire de vocabulaire harmonique,
rythmique et mélodique. Bien sûr le langage classique et romantique sont riches aussi. « Sky is the limit ».

Vous adorez le jazz? Alors plongez-y!
Chopin et Mozart vous fascinent, n’hésitez plus!

Retrouvez ce que vous avez toujours rêvé de jouer sans même oser y penser

Ainsi vous aurez la chance de faire une introspection dans le plaisir de créer sans tomber dans la dépression de la quarantaine. Alors, allez fouiller dans vos tiroirs pour trouver vos futures compositions.

Faites-vous donc plaisir! …et donnez-moi un coup-de-fil

Jean Genest (514) 294-1241

 

Auditions pour le programme jeunes virtuoses

Genest_2006bPour ceux qui veulent un apprentissage intensif, jouer des concerts régulièrement (minimum 4 concerts par année)

Recevez l’enseignement pour devenir pianiste professionnel, enregistrement de CD et techniques d’enregistrement. Aussi utilisation des logiciels de composition. Que vous vouliez jouer Rachmaninov Chopin ou Mozart, Jean Genest peut vous former avec une nouvelle approche inspirée de Chopin lui-même (oui il était un grand pédagogue).

Gestion des émotions et des réalités de la scène. Créativité, interprétation et connaissance de l’histoire et de la théorie de la musique.

Formation complète, 2 cours semaine minimum. Tarif accessible

Prenez rendez-vous pendant les 2 premières  semaines de mars.

Jean Genest (514) 294-1241

Tous âges!

Pianistes en burnout

10 ou 20 ans ou plus… dédiés, sacrifiées  au piano et voilà…: le MUR!

Pourtant, la musique devrait apporter le bonheur absolu! Elle devrait libérer et pourtant, elle emprisonne. Devenir un pianiste demande de la discipline, de l’abnégation parfois démesurée. Enfant, on répète, pendant ce temps, nos amis jouent dans le parc ou la ruelle, ou découvrent le monde. Et vous, assis au piano repreniez ce passage difficile de Bach ou cette

satanée gamme, encore et encore. Vous en êtes même au point détester la musique et taper à coup de poing sur le piano. Ça pourrait être pire. Vous pourriez vous cogner la tête sur les murs ou vous jeter dans le fleuve. SVP, ne le faites pas. Réagissez! AAAAAAHHHHHH! Oui, allez-y criez un bon coup, c’est déjà un début.

Le piano…heures après heures, jours après jours, années après années. Pourquoi?

Où est l’erreur? Y’a t’il de l’espoir?

Lorsqu’on se retrouve en panne devant le piano,  que peut-on faire? Après tout ces efforts…. On est prêt à tout. Mais on a suivit une longue route avant d’entrer dans le désert et on n’a pas apprit à trouver les oasis. D’ailleurs, l’ascèse est devenue depuis longtemps la norme. Il faut revenir loin en arrière pour trouver le moment du choix. Le jour où on a choisit de s’oublier. Pourquoi s’oublier? Pour ne plus souffrir de ne pas vivre, pour oublier qu’on n’a jamais choisi de jouer du piano. Parfois même, pour oublier qu’on a toujours détesté ça. C’était la seule façon parfois d’avoir l’amour et la reconnaissance parentale.

Dans l’apprentissage de la musique classique,on fait souvent appel à la « pédagogie noire » (voir Alice Miller), Cette psychanalyste a bien étudié ce phénomène qui parfois prend un tournant extrême.

L’approche que j’ai développé aide à revenir à la source et de se retrouver « Soi ».  Redonner vie à la musique en se redonnant vie.  Ce n’est pas facile et tout le monde ne réussit pas. C’est un parcours d’émerveillement et d’éveil mais ce n’est pas dénué de souffrance réprimée depuis longtemps mais aussi d’apaisement et au bout du chemin, il y a le bonheur et aussi, le bonheur musical. Évidement la musique est un véhicule vers ce bonheur rare que nous offre cette univers: la dimension musicale. En plus, le « qi gong » et le « tai chi » amène des outils très efficaces dans ce cheminement. Les arts martiaux nous mettent face à nos démons, nos dragons. La seule façon de les vaincre c’est de les regarder droit dans les eux. Comme on dit « notre pire ennemi est en nous ». C’est vous qui avez mis toutes ces énergies à arriver là où vous en êtes et seulement vous pouvez vous en sortir. Mais méfiez-vous, vous n’êtes pas cet ennemi. Retrouvez-vous, retrouvez vos retrouvez et la vie en vous et tout le reste suivra.

Beethoven et Chopin vous parlerons et vous surferez de nouveau sur cette merveilleuse vague qu’est la musique.

arbre

Bienvenue à tous!

Depliant

Pour beaucoup de gens, le retour à l’école constitue le début des activités scolaires et les cours de toutes sortes. Bien que l’été a été une expérience extraordinaire pour les élèves de piano qui ont pu ainsi  apprendre plusieurs pièces amusantes dans un cerveau « libre », la reprise traditionnelle des cours coïncide très souvent avec les cours de piano. Vous avez manqué l’été, pas de problème.

Il y a des places disponibles pour ceux et celles qui veulent apprendre le piano et la musique d’une façon aussi agréable que complète. Je suggère un départ en douceur avec des pièces qui permettront aux jeunes moins jeunes de relaxer en musique pendant la rentrée.

Avant de faire entrer Beethoven ou Bach ou Henri Mancini (The pink panther) dans votre salon, enlevez toute la pression et improvisez. Je me spécialise depuis longtemps dans la façon d’amener les apprentis pianistes de tous âges dans la dimension musicale  et ça marche à tout coup. Oubliez les clichés « il faut savoir ceci, cela et bien plus avant d’improviser ». Non, on peu improviser avec plus de facilité quand on y connait rien. Croyez-moi. C’est la chance du débutant et, si vous la gardez ensuite, vous deviendrez virtuose. Voilà!

Ensuite quand le chaos de la rentrée est terminé on peut commencer avec les pièces, la lecture, etc. Prochain concert d’élèves à l’halloween

Inscrivez-vous dès maintenant pendant qu’il y a encore de la place.

À bientôt

Jean Genest

(514) 294-1241