La Nouvelle École de Piano

Résultats de recherche d'images pour « école »Venez vivre l’expérience de la Nouvelle École de Piano

«La Nouvelle École de Piano s’engage à offrir un apprentissage riche et sans limites du débutant au maître, dans l’épanouissement personnel et le plaisir de la musique»

Des écoles, il y en a des tas. Mais des écoles avec une pensée, «une École de Pensée», c’est beaucoup plus rare. La plupart du temps, on se contente d’enseigner de la façon que l’on a appris. C’est souvent plus ou moins heureux selon le talent de professeur de l’enseignant. S’il aime les enfants c’est un gain. S’il est un bon musicien/pianiste, encore un gain. Mais un sans l’autre ça peut être épouvantable.

Faites une petite enquête auprès de jeunes adultes ou même d’aînés ayant appris le piano vous apprendrez beaucoup. Ces belles histoires mais aussi des histoires d’horreur. Allez-y.

Souvent du nouveau pour passer le même vieux contenu. La musique classique n’est pas un vieux contenu mais, souvent on ne le renouvelle pas.

Comme on dit «La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre»

Créer une nouvelle école c’est créer «une ÉCOLE de PENSÉE»

D’où vient cette pensée?

Depuis mes années d’études où j’ai étudié le piano jusqu’à ses extrême, d’«À la turka» à «Petrouchka» en passant par «Le sacre du printemps», «Fly me to the moon» ou »You are too beautiful», (yes U R)  j’ai été voir du côté pédagogique. Mon père enseignait en pédagogie à l’université. Normal que fiston soit allé y jeter un œil. Comme on dit «La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre»

En pédagogie de la musique j’ai appris des principes intéressants. En psychologie j’ai appris que «…a man hears what he want to hear and disregards the rest» (Simon and Garfunkel, The boxer).  Autrement dit, il faut parler un langage pour l’élève. En ethnomusicologie et anthropologie, j’ai appris les racines les plus anciennes de la musique. Aussi l’expérience de «Summerhill» a été une grande porte ouverte pour moi. Les professeurs au conservatoire prenaient plaisir à dire «On n’a pas besoin de ça, la pédagogie». C’est ainsi qu’ils ont détruit des élèves de grand talent car, le talent va de pair avec la sensibilité.

Avec tout ces pièces dans mon casse-tête, j’ai entrepris de repenser l’enseignement du piano dans ses racines. Je ne suis pas un pionnier, Bach, Mozart, Chopin et Liszt avaient des approches extraordinaires qui n’auraient rien à envier à nos professeurs actuels. Ils étaient sûrement moins ennuyant que beaucoup.

«Si vous voulez jouer comme moi, pratiquez comme moi»   J.S. Bach

Bach improvisait des fugues jusqu’à 6 voix.

Je souligne qu’on n’utilisa pas l’expression «pratiquer» en Europe mais «Répéter» ce qui n’est pas mieux. À mon avis, la répétition abruti.

Ce qu’on ignore le plus souvent c’est le rôle de l’oreille et de l’improvisation musicale dans la formation des grands artistes pour se limiter à une approche mécanique d’un Czerny (un élève de Beethoven, bon élève?)

Les réflexes du pianiste sont essentiels. Je parle ici du débutant au maître et non après que tout le mal aura été fait. On ne rase pas la forêt pour y faire pousser des patates. Ouais, je sais…

Pour commencer, on balaie la discipline et on enseigne la musique comme elle est: MERVEILLEUSE! Mais peut être que vous ne l’aviez-pas apprise comme ça. Moi si, et je vais tout faire pour accrocher l’intérêt de l’élève.

Je trouve aussi intéressant d’enseigner «Hit the road Jack» ou «Moanin» que la «8e invention» de Bach ou la «Sonate *facile*» de Mozart. J’oublie «Va dans ta chambre» (5e symphonie de Beethoven), version classique ou disco. Je ne suis pas indigné comme le sont la plupart des professeurs par «l’imfâme» version de Walter Murphy. Pour plusieurs elle a été la porte d’entrée pour découvrir Beethoven

Créer le scénario

La partie la plus fondamentale du travail. Ça me vient de mes professeurs suisses (un pays qui a vu l’immigration de nombreux génies de l’Europe lors de la 2e guerre mondiale)

La pièce est ainsi mémorisée rapidement et du fond du cœur, pas cœur. Il faut savoir faire travailler l’élève jusqu’à son subconscient en parlant à sa «psyché». Là j’ai perdu beaucoup de professeurs mais pas les élèves car dès lors ils seront rivé au piano. J’aime bien lorsque le parent vient chercher l’enfant que celui si ne veule plus lâcher le piano.

La rigueur

L’importance accordée à la rigueur résulte souvent en «rigidité» et dans la légendaire «rigidité psychologique» (psycho-rigide) du professeur de piano. Vous n’avez pas idée… Pour moi je préfère ne pas transmettre ce genre de virus auquel j’ai survécu sur une période de 50 ans en y étant exposé, jour après jour.

Le but d’enseigner la musique est d’ouvrir, d’épanouir l’intelligence, la personnalité de l’élève comme un grand arbre avec ses multiples ramifications. Plus il est jeune, plus c’est facile et plus on s’amuse.

«Il n’apprend pas, il s’amuse»

Erreur, un enfant qui s’amuse dans un contexte d’apprentissage apprend très vite. Il s’agit de voir le résultat après quelques mois. Un jeune qui joue avec plaisir et facilité. Aimeriez-vous mieux le voir jouer stressé et terrifier à l’idée de se tromper? Il se trompera encore plus.

Apprendre la confiance en soi

boyVous verrez souvent cette image car elle symbolise le petit(e) pianiste jouant avec bonheur et facilité. Voilà un autre élément important dans l’apprentissage. L’élève ne devrait pas souffrir d’insomnie ou de maux de ventre à la veille d’un concert ou même un cours. Torturé par la culpabilité. Le professeur doit avoir une expérience saine de la «scène». Ça fait partie de l’apprentissage. Quand je parle à l’élève petit ou adulte) à propos du «concert», je le questionne sur l’émotion qu’il ressent. On discute de la raison de faire ce concert. Il y a souvent, «montrer  que je sais bien mon morceau», «que je peux jouer sans me tromper» ou pire«parce qu’il le faut». «Il faut» est un grand perturbateur. J’essaie d’amener des motivations de partager, toucher le parent.

Un jour de la fête des mères, j’avais organisé iStock_000002190479XSmallune petite fête musicale pour les élèves et leur maman. Chaque petit avait choisi un morceau spécifiquement pour sa maman. L’élève le moins motivé a manifesté la plus grande motivation. Résultats: Toutes les mamans ont pleuré, pleuré de joie. J’avais aussi donné une rose à chacun et il l’a donné à la femme de sa vie. Il est bon de montrer aux garçon à faire pleurer maman pour cette raison pas les mauvaises. La motivation de toucher le cœur de maman deviendra celle de toucher «positivement» le public.

J’avais un élève, un camionneur dans la trentaine. C’était un dur! Quand je lui jouait du Elton John, il pleurait. Le cours était pour lui un espace privilégié . Il arrivait au cours avec 2 grosses bières. Une pour lui, une pour moi. J’ai appris avec lui comme avec tous mes élèves. C’est, Résultats de recherche d'images pour « piano teacher »outre l’université, ce qui m’a formé à l’enseignement. Toujours vouloir faire mieux, ne jamais se considérer arrivé. J’apprend toujours et j’ai toujours du plaisir et je crois que c’est le cas pour mes élèves. Certains ont connu «Frakenprofdepiano», des horreurs ou un vécu familial pénible. Le professeur doit le sentir et l’apprentissage aura un effet thérapeutique plutôt que traumatisant.Jean_Genest

Jean Genest, maître en musique depuis 1992  et fondateur

La Nouvelle École de Piano.   Piedmont, Montréal, Québec

jbgenest@yahoo.ca                           (514) 434-9016

Parce que vous savez ça peut être vachement traumatisant des cours de piano spécialement pour le génie en vous car, il y a un génie en chacun de nous.

C’est le rôle du professeur de le trouver.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s