Archives de Catégorie: Uncategorized

L’importance de l’expérience

À quoi peut ressembler l’expérience chez un professeur de piano?
Dans une époque où on valorise la jeunesse et la nouveauté on oublie souvent ce que l’expérience de scène et l’expérience d’enseignement peut apporter aux élèves.
 
Pour ma part j’ai eu plus de professeurs âgés que de jeunes. Les jeunes faisaient beaucoup de gaffes. Ils induisaient des blocages sans s’en rendre compte. De ces jeunes professeurs peu se questionnaient sur leur approche car ils étaient déjà parfaits mais laissaient dans leur sillage des élèves brisés. Bien sûr, les erreurs deviennent l’expérience si le professeur se questionne et apprend de ses erreurs.
 
Avec les années d’enseignement j’en suis venu à détecter la stratégie bonne ou mauvaise utilisé inconsciemment par les jeunes pianistes. En premier lieu: orientation des yeux.
 
Regarder les doigts est une stratégie perdante pour une simple raison. La vision est lente et n’est pas le sens qui amène à la virtuosité. En fait, c’est la proprioception qui amène à ce type de jeu. Quand un élève est à son meilleur, il ne regarde pas ses doigts mais plutôt l’espace devant lui en regardant un peu plus haut. C’est là qu’il voit «intérieurement» la musique.
L’emplacement des notes ne changent jamais. Le cerveau a vite intégré le clavier. Lorsqu’il revient aux yeux, il perd ses moyen.
C’est aussi je que j’observe chez les ingénieurs habitués à utiliser le côté droit de leur cerveau. L’ingénieur planifie mais n’est pas l’exécutant. Au piano, il doit apprendre à lâcher prise et c’est là un défi que le professeur d’expérience peut relever.
Il ne s’agit pas de mettre de la pression, au contraire. Il faut le détendre, faire diversion. Il faut surtout l’arrêter de jouer lorsqu’il utilise une mauvaise stratégie  pour éviter qu’il se crée une «ornière» qui va devenir façon par défaut de jouer. Il faut le ramener à l’instinct et au côté droit du cerveau.
Faites ce petit test pour savoir quel est votre hémisphère dominant.  Sens horaire, côté droit, sens anti-horaire côté gauche. Si l’image change de direction, vous changez d’hémisphère. 
En fait, il faut savoir ici que rien ne tourne, on est en 2 dimensions et c’est une ombre rappelant une danseuse, pas une danseuse en 3 dimension. Donc votre cerveau interprète. 
 
 
Par l’image, la respiration, l’humour. Bien sûr, sa culture et son éducation résisteront en manifestant un certain mépris pour ce qu’il ne comprend pas. Il faut le prendre de vitesse. Jouez le morceau pour lui. Donnez -lui une image positive d’un pianiste.
 
J’avais un élève ingénieur qui s’arrêtait après quelques notes et reprendre la pièce, toujours au début pour arriver à n’arriver qu’à jouer la 1ère note. Il .tait alors presque paralysé. Je lui donnai une pièce plus difficile et ne le laissais plus reprendre. Un reggae « Don’t worry, be Happy». C’était une grosse gageure. C’est complexe, même comparé à un Mozart. Mais tout de suite il y arriva. Sa coordination était bonne et les difficultés trop nombreuses l’empêchaient de contrôler consciemment son jeu. les mains et le cerveau faisaient leur travail, sans entraves. Le mental est un entrave. Surtout ne pas le laisser s’arrêter.  Dire «oui, oui , c’est beau continue», de façon à le stimuler positivement. Ces mots restent et il les entendra plus tard quand il jouera plutôt   que: non, tu n’y arriveras jamais, attention, tu vas te tromper.
 
Le cerveau peut gérer beaucoup d’action sans que le conscient viennent mettre le grain de sable.
Le conscient sabote. Il a très peu de talent pour le jeu et il est «jaloux» de l’intuition qui y arrive si facilement. Alors, il sabote. L’élève dit immanquablement «attends» et là je sais qu’il n’y arrivera pas , il va s’enliser. Vite, l’arrêter, faire diversion, lui faire écouter la musique. Aujourd’hui «Youtube» est un outil incontournable.
 
Voir un élève dans sa concentration est un plaisir pour moi. Je le contemple dans un apprentissage profond et je me tais.
La différence entre un jeune de 6 ans ou un jeune de 86 ans c’est…l’éducation. Le sabotage, le fonctionnement du côté droit du cerveau s’apprend. La peur de se tromper le nourrit. Mais la personne de 86  peut réapprendre à laisser aller.
 
Les professeurs ont l’habitude de dire «Il y a trop de laisser aller» moi je dis «il manque de laisser aller, de lâcher prise».
 
Je ne voyais pas ces choses là quand j’avais 20 ans. Je ne connaissais pas le cerveau et la compréhension de cet organe en étais à ses balbutiements. Je voulais bien faire mais, souvent je créais des obstacles. Le professeur veut bien faire. Après une formation de base en pédagogie et psychologie. Je commençai à travailler de façon plus efficace.
Vu que je  ne me considérais pas comme parfait je pouvais m’améliorer et prendre de l’expérience, jour après jours, année après année. Cela depuis plus de 30 voire 40 ans et plus. J’ai commencé à me questionner sur l’enseignement de la musique dès l’âge de 12 ans guidé par mon père, professeur au module d’éducation de l’UQAR dès 1972.
8 ans ou 60 ans, même chose
Pour arriver à jouer avec faciliter le jeu commencez par ne voir que les touches noires. Pourtant, on ne veut pas les voir ces touches noires si dangereuses. Pourtant elles vous guident. Groupées par 2 et 3 (la grenouille et la tortue) elles constituent le seul repère visuel dont vous aurez besoin.
Chopin lui, regardait toujours le plafond lorsqu’il jouait.
 
Il faut croire qu’il y voyait la musique en lui peut-être par la glande pinéale, le 3e oeil, l’organe de la vision interne. On voit et on entend et on sent par cet oeil où l’on rêve et projette ses rêves dans le futur
 
Jean Genest, M. Musique 1992
 

La musique pour l’enfant intérieur

tigronneOn naît tous avec des trésors en nous. Le premier étant la vie. Mais nous avons un héritage génétique qui nous fourni des outils extraordinaire pour grandir et être heureux.

La MUSIQUE est un trésor. C’est un outil de croissance, de créativité et de BONHEUR. Elle développe votre intelligence, votre motricité. On pourrait écrire tout un livre sur ses bienfaits. Elle crée un lien entre le réel et l’imaginaire. Elle nous transmet des message de notre subconscient. Il est essentiel à la survie de votre enfant intérieur, celui qui peut avoir du plaisir à l’infini sans faire de mal.

On peut devenir un virtuose extraordinaire sans souffrance. Pourtant beaucoup croient que la souffrance est le prix à payer. Je vous assure que NON. Le plaisir est le signe que l’apprentissage est positif. La souffrance…est signe que vous vous dirigez vers l’échec.

Oui on peut aller très loin en musique en ayant beaucoup enfantsde plaisir. Il y a tant de belle musique, de musique plaisante à jouer. Vous ne pourriez même pas tout jouer dans une vie.

On peut aussi apprendre à jouer du piano pour intégrer la musique à sa vie. Pour avoir une hygiène de vie psychologique. On peut jouer des pièces thérapeutique si on a prit des mauvais chemins et revenir dans un espace de vie positif et agréable. La musique peut apporter la joie.

La pratique créative de la musique permet une croissance saine de l’enfant qui sera en vous toute votre vie. Les gens autour de vous apprécieront cette facette de votre personnalité et ils rechercheront votre présence. Chez une personne âgée, la musique entretient la jeunesse intérieure, ce qui est essentiel à la santé et la jeunesse physique. Jouer Mozart (je conseille les pièces en La  et Mib majeur qui ouvrent à la confidence et les œuvres en tons mineurs chez la plupart des compositeurs)  ou Chopin (tout est bon mais ne faites pas d’«overdose». Quand une pièce a fait son travail, passez à une autre. C’est à dire, si vous êtes nostalgique, jouer une pièce nostalgique est bénéfique mais il vient un moment où on n’en a plus besoin. Variez selon votre humeur amis aussi selon ce que vous voulez. Jouez des pièces stimulantes, nourrissantes.

Le Jazz restaure et nourrit l’énergie intérieure. J’ai composé un blues très simple qui permet à mon avis de recharger vos batteries. Petits maux ou cancer, la musique est un gros PLUS. La catharsis, l’expression des émotions à travers la musique purifie nos organes et restaure l’intelligence intérieure.

Je sens quand un petit ou un adulte vit des choses difficiles. La connexion de ses émotions dans la musique a un effet extraordinaire. Ça peut faire une énorme différence.

À tout âge, le piano est bénéfique, pour le développement, la santé, l’équilibre et le bien-être. Pour en faire une carrière, il doit faire votre bonheur

Un prélude de Bach (qui devient «Ave Maria» pour beaucoup) ou la berceuse deBilly Joël   que vous ayez 6 ans ou 86 ans, vous sentirez l’effet. La perfection n’a rien a voir avec tout ça.  Plus on approche de la perfection plus on se brûle les ailes. Rappelez-vous Icare. Jouez, jouez et soyez imparfait, mais vivez.5699065ef9c5d4aa7758b28817347f32

Bien-sûr, l’approche créative est essentielle. Vous sentirez la bonté qui habite un professeur et évitez le professeur amer qui vous fera souffrir car la souffrance n’amène que la souffrance et est contagieuse.

Le BONHEUR aussi est contagieux

 

Jean Genest enseigne le piano et la clarinette depuis 1979 et enseigne toujours dans une optique jeune en restant ouvert aux nouvelles musiques et aux nouvelles technologies.

 

 

Great balls of fire

https://www.youtube.com/watch?v=CwzjlmBLfrQ

Olympiques de Londre

Résultats de recherche d'images pour « Chariots of fire »

Prenons conscience en commençant que l’Olympisme glorifie l’antiquité grecque et le patriarcat glorieux. J’aurais intégré à ce vidéo la 1ère femme ayant participé au marathon de Boston, « to make a point». Bravo le patriarcat…Je met la vidéo parce que le sujet est important.

Ces connaissances du son étaient connue dans les milieux un peu marginaux et très anciens.

C# ou DO#

Entendez par vous même «It will lift your spirit to a new high»
la note répétée est C# qui élève.
Même chose dans «Rhapsody in blue» (Gershwin) à 13:45.
Résultats de recherche d'images pour « paderewski »dernière partie et Rhapsodie hongroise de Liszt  2e partie «Friska» (5:05)
Comptez les C#. Plus de 600 dans les 2 pages. Je l’ai joué, je les ai compté. Écoutons maintenant Paderewski une des plus grandes vedettes de tout les temps.

Dans chariots of fire (5;30) vous pouvez les compter car l’ostinato dure du début à la fin.
Aujourd’hui ces connaissances sont cachées et peu utilisées. Dans les 2 œuvres la répétition obstinée de cette note amène à la catharsis. J’ai pu constater dans le répertoire visité pendant toute ma vie, Ça revient constamment. Sentez-vous la catharsis, le feu. Bien que cette rhapsodie soit la seule composé qui n.est pas un véritable pièce Tzigane on y reconnait ce FEU TZIGANE.

Je fais remarquer que le mode dans lequel est composé la pièce est «Ionien» mode

Résultats de recherche d'images pour « Minoenne »

provenant de l’Ionie, (Itaque) région de la grèce de l’antiquité, royaume d’Ulysse vainqueur de la destruction du matriarcat «méditerranéen». Créateur du célèbre «Cheval de Troie», la chute de Troie, la fin de la civilisation Minoenne. Bien sûr, ce n’est pas la version classique

Tout ceci dit, la pièce a assurément un effet motivateur. On ressent cette «fierté» d’être et l’énergie nous tonifie immanquablement. Qui n’a pas envie de se faire un petit marathon.

Voilà pour le pouvoir du DO#Résultats de recherche d'images pour « grimper dans les rideaux chaplin »

Si vous jouez au piano ces C# de façon répété,(je suggère les 2 pouces comme un tambour) vous allez bientôt grimper dans les rideaux. Mon père utilisait cette expression. Maintenant je sais d’où ça vient. «Le dictateur» Charlie Chaplin

 

«Pianisme» et chamanisme

Devenir pianiste est l’affaire d’une vie.$_59 (5) Ça débute le jour où vous le rencontrez cet ami, ce confident, «l’instrument», qui code vos secrets pour les transmettre dans ce langage qui peut être compris seulement par l’âme et ceux qui nourrissent leur propre âme ou par les âmes affamées par la vie.

Être pianiste c’est être bâtisseur de ponts entre deux dimensions et entre les âme entres-elles.
Que l’on chante, joue du tambour ou du piano, un chant à la terre ou «You’ve got a friend», joue «Giant Steps» au saxo ou la Sonate de Franz Liszt au piano, c’est à l’univers qu’on s’adresse, l’univers en nous et en vous, autour et alentour.

C’est une base du chamanisme, nous faisons partie d’un TOUT, in/out et yin/yang, obscur/lumineux, physique/métaphysique. Le monde des «vivants» et celui des esprits.

Méta signifie «autour du» et cet autour est extérieur et intérieur (peut-être encore plus vaste mais peu connu voire interdit et contrôlé sévèrement par le civilisé).

C’est Gaïa, Pachamama et ce qui précède le monothéisme, la pensée unique, l’esprit sans l’âme. Comme les chamans depuis des millénaires (100,00 ans et plus et plutôt néandertalien que sapiens) les grands compositeurs connaissaient les fonctions physiques et métaphysiques des sons. Le cerveau de sapiens, le nôtre principalement est plus petit et moins équipé pour le voyage intérieur. Notre ADN occidental  mais aussi oriental recèle 2% à 4% d’héritage néandertalien. On le retrouve au niveau du système immunitaire, la cible des pharmaceutiques…

Les «NOTES» Il y a la terre G et le ciel C#.  = la rotation de la terre 24h et autour du soleil 365 jours. En quelque sorte le «triton» si agréable dans le «blues» et honni dans le classique (diabolus in musicae)

J’utilise les lettres qui datent de Pythagore sont utilisées en pachamamaanglais et en allemand et dans les pays de l’est encore aujourd’hui. Les notes en français sont celle adopté par le catholicisme en l’an mil pas Guido d’Arezzo

Moi je continue la tradition chamanique que Chopin (Mazur) et Liszt (Hun-grois) connaissaient. Beethoven probablement avec «Sonate à la lune» en C# et Ludwig à la croisée des chemins a révélé son «illumination». De là le pouvoir extraordinaire de leur musique.

Mais bien sûr si on ne veut faire  que de la diversion. Si oui, continuez à jouer des beaux morceaux dégriffés.

 

Lire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Catharsis

 

«The Great gig in the Sky» L’impro totale et parfaite

Image associéeIl y a quelque chose de parfait dans l’impro, dans le moment, l’instant d’éternité capté. Un moment où le cerveau produit une masse incroyable de neurochimiques naturels qui vous font planer comme vous ne pourrez jamais planer.

Légende ou réalité? «The great gig in the sky»   une impro par Clare Torry pas préparée créée dans l’instant,  improvisée crée l’instant d’éternité.  Elle en reparle en entrevue. Pourtant aussi «great» que l’impro était Clare, elle va toujours être présente sur les disques mais pas très visible. Le disque de Pink floyd ne lui rapportera que quelques centaines de livres alors qu’il  a rapporté une somme astronomique

«The great gig in the sky»,  du disque «The dark side of the moon» un moment que peut-êtreImage associée nous ne revivront peut-être jamais parce que les ’70 sont passées. La libération a été faite et les barreau se sont refermés. Des formations musicales standardisées, visant «l’exécution» parfaite ont remplacé l’expression totale  de la vie. Trop de gammes, trop de métronome. La recherche de la perfection. Mais, l’impro est parfaite, elle l’est.

On demande aux jeunes musiciens d’arriver au but sans faire le voyage, en restant enfermé dans un «cubicule» insonorisé pour préparer un examen. J’y ai goûté dans mon adolescence. Ce n’est pas là qu’on vit «L’Extase Musicale».

Bien sûr, on peut jouer, chanter «the great gig in the sky». On peut répéter, pratiquer et arriver au même résultat aujourd’hui mais, c’est tout faux. L’instant ne sera plus jamais là car on reproduit au lieux de recréer.

Oui, mais c’est frustrant. On répète un Chopin, un Liszt et les gens remarque l’impro. Je l’ai vécu. Au mixage de «Scarbo»  (ici par Martha Argerich) de «Gaspard de la nuit» que j’avait enregistré en concert (1993) un technicien fait intrusion dans la salle de mixage en entendant une Impro que j’avait faite en concert en demandant «C’est quoi ça? C’est génial!» Tellement de travail sur «Scarbo» et mon impro non préparée, totalement spontanée vient chercher ce mec, dans l’autre studio…. C’était une impro sur «La légende de Yakou» que j’avais écrit quelques années plus tôt. J’en fais comme ça tous les jours et j’enseigne l’art de laisser couler la musique.

Merci à  Clare Torry pour ce  miracle que les improvisateurs, les vrais, vivent chaques jours. Vous savez, ça peut se vivre chez Chopin, Keith Jarret ou Liszt (tous grands improvisateurs)…

….et ça dure ensuite pour… des heures d’extase. Croyez-moi. Sinon la vie de musicien serait trop dure pour être vécue.

Spécial Halloween

Image associéeUn accord et une gamme représentent bien l’esprit de l’halloween. L’accord diminué, l’accord «ratatiné» ou l’accord «Crossroad»

On le retrouve à la 2e ligne de la toccata et fugue de Bach  vous le trouverez à 47 sec sur la vidéo.

Prenez le DO# puis en montant 3 demis tons MI et encore, SOL et encore Sib (C#, E, G, Bb*).

Jouez les ensembles. Si vous avez un clavier avec son d’orgue amusez-vous à animerRésultats de recherche d'images pour « crossroad » l’atmosphère pour les enfants qui sonnent chez-vous pour des bonbons.

Vous pouvez le faire sur toutes les notes mais il y en aura toujours que 4 accords en tout. C’est la sorcellerie de la croisée des chemins.

Pour cette accord il y a une gamme si simple qu’elle vous semblera compliquée:

1ton, 1/2 ton, 1 ton, 1/2 ton etc

Vous marchez ainsi sur les  traces (notes) de l’accord diminué. Et, que vous partiez de n’importe quelle note, il n’y a que 3 gammes en tout.

La main blanche, la main noire

Placez les mains une par dessus l’autre et une jouera

Résultats de recherche d'images pour « halloween »

sur les touches blanches et l’autres sur les touches noires en alternant de façon saccadée. Essayez dans le grave, dans le médium et dans l’aiguë. Son utilisé dans les scènes de danger dans le cinéma. Staccato (séparées), jouez de façon percussive et même agressive, sans pédale. Frissons garantis.

* En allemand la note «B» est toujours bémol. Pour jouer Si naturel, une note maudite, il fallait dire «H» en allemand car B devait être bémol pour ne pas appeler le diable en faisant triton, ça permettait de jouer le nom de B-A-C-H en musique. Excellente phrase musicale pour la peur. Mais c’est super cool des tritons pour le blues et le jazz.

Venez me voir et vous apprendrez tous les trucs secret de l’improvisation sans écrit, directement les mains dans la musique, «vos doigts trempent dedans…».

Jean Genest, maître pour tous (514) 434-9016 Piedmont, Laurentides et Montréal

Résultats de recherche d'images pour « tim burton bride corpse »

Impro sur Stairway to heaven

Résultats de recherche d'images pour « stairway to heaven »Une des pièces les plus jouée par les jeunes guitaristes est «Stairway to heaven». Écoutez le vidéo. Si vous allez à 6  minutes, il y a un bout d’impro que vous pouvez faire. C’est une très bon exercice car il implique la«coordination» entre les mains, ce qui est obligatoire au piano. Vous ne jouez pas du piano tant que vos mains ne sont pas indépendantes et coordonnées.

Avant de vous lancer dans une lecture laborieuse, qui peut se faire facilement ou difficilement, je peux vous dire que face-à-face, je vous le montre en 5 minutes. Vous pouvez venir prendre un cours et apprendre beaucoup plus en 1 heure en vous évitant de vous enfarger dans les fleurs du tapis ce qui sera le cas pour la plupart des ingénieurs et des techniciens..

Quelque soit la forme écrite (partition, notes ou ce qui suit), la meilleure façon reste la tradition orale pour un débutant. Je vous aurai averti. Les autres sont des conversions qui dénaturent immanquablement et risquent de vous perdre. Pire encore…les «tutorials». Là vous allez vous choper un tas de «virus d’apprentissage». Le prof est là pour vérifier «ce que vous avez entendu et compris», en général, que nada…i.e. rien. J’ai simplifié au max mais la plupart chercheront «compliqué»

Donc (514) 434-9016 ou bonne chance!

Pour la main gauche, il y a ici 1 seul accord: A mineur, ou A-, ou La mineur (la, do, mi). Vous repérez le La3, c’est-à-dire le 3e la du piano en partant du bas. C’est la basse électrique.

La basse fera: La, sol, fa, fa (A,G,F,F) en boucle sans arrêter. Pas dans le milieu du piano la basse, dans les basses, j’l’ai-tu-dis?

Entre chaque note vous aller sauter au centre du clavier pour jouer l’accord de A- (la, do, mi). Sachez que par convention on nomme la note du bas en 1er donc la do mi

Votre main gauche va se déplacer à la façon «ragtime» ce qu’on appelle «stride» en jazz. Bas-milieu, bas milieu…. Ça lui fera du bien, il y a trop de pianistes avec la main gauche obèse.

Donc:  basse—–accord, basse——accord, basse—— accord, basse—–accord

Est ce que je l’ai dis l’accord au centre du piano La Do Mi ? (A,C,E)

Tout ça à la main gauche, ça réchauffe. Mais pour «figurer» visualiser vous pouvez essayer avec 2 mains. Oups «figurer» un vilain anglicisme! Les artistes dans l’âme sont souvent allergiques à un trop bô «parlé». C’est une raison pour le décrochage des génies. Un peu de %& »@# ça peut aider côté pédagogique à aller les chercher.

C’est pareil pour les «Gymonpédies» de Satie ou le Concerto pour piano de Ravel (2e movt). Prenez le temps de l’écouter, c’est bon pour le moral. Ça aussi, ça mène au paradis. Pas le paradis blanc, mais celui de toute les couleurs. Après avoir vécu l’enfer urbain, hmmmmmm.

Bon, voilà pour les mains 2 gauches

La main droite maintenant: de bas en haut: la, do, ré, mi, sol, la. 5 notes, c’est la gamme pentatonique. Comme disait l’autre «Y’en aura pas de FA_SI». Votre main droite se promènera comme bon lui semble sur ces 5 notes pendant que la main gauche fera son stride. Ça ne va pas vite, restez cool. Au paradis (heaven) on s’énerve pas, on n’est pas pressé.

Gardez le rythme à gauche et tournez vos notes à droite essayez des choses. Il n’y a pas de fausses notes dans la pentatonique, c’est le paradis. Essayez de garder le rythme. C’est facile, la main gauche apportera une distraction au cerveau qui vous permettra de décoller. Il y a de forte chance que vous accrochiez le mi bémol (la blue note) c’est un gentil démon de l’enfer qui vient faire le «party» au paradis. La petite touche noire magique. J’adore les touches noires.

Amusez-vous/have fonne

Bien-sûr ce serait plus facile si vous étiez à côté de moi assis au piano. Pourquoi pas? Je vous montre ça et plein de trucs en quelques minutes.

Idem pour «Hit the road Jack» mais il faut ajouter 1 note à la basse et vous pouvez oublier la 2e main gauche «just play the base man»

%!$$/$()!?    Comprenez-vous?*

C’est mon no de téléphone en gros mots (majuscules…). Call now (0>o) et ne soyez-pas trop sérieux (BdR)

  • 514-434-9016 sur rendez-vous

À Piedmont, au centre de la montagne Pied                                Jean Genest

Ray