Archives de Catégorie: Adulte piano

Apprendre le piano « tigidou »

boyQu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ‘apprendre le piano »?

On peut apprendre un air ou un ou quelques morceaux qu’on aime mais oubliez l’idée d’apprendre les règles ou la technique. Parfois connaître un morceau(ex: color my world) est un trésor qui vous apportera un grand plaisir. En rentrant du bureau ou de l’école vous voudrez vous précipiter au piano pour le jouer et cela fera une belle transition avec la réalité parfois ennuyante, le trafique sur l’autoroute ou des clients insupportables qui vous ont gâché la journée.

On ne peut pas aborder le piano avec l’objectif d’apprendre le piano mais d’en jouer, d’en jouir. Par contre vous pouvez avec de l’aide ou sans aide, vous asseoir devant un piano et essayer des choses. Trouver des airs, agencer des notes et trouver les accords. Vous arriverez toujours à quelque chose. Contrairement au violon ou à la clarinette, les 1ers contacts peuvent êtres assez « horrible » et rarement un débutants arrivera seul à en sortir un son « acceptable ». Personnellement, la 1ère chose que j’ai fait avec ma clarinette c’est de sortir sur le balcon et « caller l’orignal ». Il y avait plus de vaches que d’orignaux chez moi mais elles ont répondu. Le piano, lui donnera tout de suite un son potable. Il s’agit d’appuyer sur les touches. Les tout petits vont souvent, au départ, jouer 2 notes à la fois, ça chatouille dans leurs oreilles et ils aiment ça.

Schtroumpf

Il faut faire confiance à son instinct et essayer. N »écoutez pas le Schtroumph à lunettes, il vous fera perdre votre temps et votre plaisir. En plus, il est chiant ce mec.

Si vous achetez un piano ou un clavier et que vous attendez de prendre des cours pour jouer, vous faites déjà fausse route. Le piano n’est pas une bombe qui vous « pétera à la gueule » si vous faites les mauvaises notes. Allez, un peu de courage et d’audace. Bien sûr, il y a des professeurs explosifs et dangereux. Je vous suggère de les éviter et d’en choisir un nouveau si besoin est. Ne  croyez jamais que c’est vous l’idiot.

musePlusieurs vont tout de suite trouver une chanson, créer une mélodie. Vous trouverez toujours des choses. Il y a tellement de possibilités, vous ne perdrez jamais votre temps. Il y a tant à découvrir.

En 1er lieu arrêtez de croire que Do est la 1ère note à apprendre. Pythagore a établit « A » ou alpha comme la 1ère note de la gamme. Elle vous ouvrira toutes grandes les portes de la musique. Appuyez sur les pédales, amusez-vous!

J’ai eu d’innombrables heures de plaisir devant le piano. C’est fou tout ce qu’on peut en tirer. Si vous pouvez le professeur qui vous y aidera alors ce sera « tigidou »

C’est vraiment un grand bonheur que je vous souhaite.

jbgenest

 

 

Publicités

L’imagination est-elle plus importante que le savoir?

EinsteinCette question semble si loin aujourd’hui. Le cursus scolaire est si  important qu’on pourrait se demander qu’est-il advenu de cette imagination. Même au niveau artistique on pourrait s’inquiéter de son absence.

Souvent, on m’a fait remarquer que mon imagination était débordante et ce, jusqu’à la fin de ma maîtrise. En fait, lorsqu’on me faisait remarquer cela on semblait dire que j’étais totalement dans la fantaisie. Pourtant, je ne peut pas « blairer » la fantaisie, le n’importe quoi.

J’ai beaucoup discuté avec mon père, mon 1er mentor. Il parlait beaucoup de la créativité et de son importance en science. Bien sûr, c’était les années 60-70, le monde a bien changé et pas toujours en mieux

La créativité se nourrit de nos archétypes, des milliers (centaines de d’années d’expérience et de la réalité. La créativité semble superposer le « plan global » et le présent et nous projette dans le futur. Nos rêves ne sont pas seulement du « divertissement » mais des expérimentations d’où nous mènerons nos actions. Il s’agit d’un miroir et le mot réflexion prend tout son sens ici.

Quelle est la place de la créativité dans l’enseignement des arts? J’ai bien peur qu’elle en a été « éjectée » dans les dernières années. Apprend tes notes tu feras de la musique plus tard. Combien de fois avons-nous entendu ça? L’esprit créatif s’apprend tout comme l’esprit scientifique. Einstein disait aussi que la créativité c’était le cerveau qui s’amusait. Mais ça fait partie du « travail »

Savoir et connaissance: 2 choses différentes

La connaissance est une intégration du savoir. Cette intégration signifie que le savoir est devenu une part de la personne. La connaissance est vivante et prend de l’expansion par l’expérience de vie de la personne.

boy

Faites un pas de plus vers la création de votre vie

Jean Genest. Maître en musique, pianiste

Learning from a master


StyxOnly 42$ each lesson to learn really fast and get in touch with their real potential
. Why do I teach such a low price?? Because my 1st wage is to see the student (child or adult) being happy, and play easily great music (not « gna gna music ») with a smile and pleasure.
With my experience I enjoy see them grow and evolve at THEIR best and see them concentrated (real concentration) and work by themselves, achieving their goals

Did you know that 8 on 10 children having learned piano just hated it and will never touch a piano again no matter how much you spent $$$ for years. So much money spent for what?
A mother once told me that her 2 sons learned many years from a « good » traditional high level teacher and later told her:
Please mom, BURN the piano

So what is a good teacher???
You know learning in the traditional way can become a nightmare for your beloved children

czernyFrederic Chopin had piano lessons has a young child and hated it and abandoned very fast. Of course he was learning the way of Czerny, the same way we still learn
Teachers still teach this way. Later Frederic went to piano learned by himself and reach what we know. Probably the greatest musician of all time because, you know, HE CAN ALL THAT IN IMPROVISATION. Bach also was this way and Mozart. Beethoven unfortunately had his father beating him up to make him play better… Still have teachers using this way but, psychologically beating up. Some teachers really HATE to teach. Did you know??

What does it mean to learn from a master?
Master know the tiny and invisible « strings » that make huge difference in your playing and happy development.
Well, why do we learn if it’s not to grow in happiness.

Repeating again and again is not the way to learn, it’s a way to make yourself become …stupid. You are better than this. « Go play outside », as Chopin once said to his student having practice for 5 hours a day all the week. What will you put in your music if you don’t see LIFE.
Playing scales is not anymore the way to learn.

A master will make you learn what matters.
No stupid music
Great music that you think you couldn’t never play become easy

Experience make the differencechat
Whatever you pay will not make you save money because you will end up to play like stupid and emotional and psychological abuse is a part of black pedagogy (see Alice Miller) which is often part on music teaching traditionally. Seriously.
A student in music should grow healthy and naturally to be an happy adult with is skills well developed and not being psycho-rigid

That’s what means a master. Not only a paper from university but knowing « the way » of learning, the way of playing, the way to virtuoso.
Don’t have your skills destroy by an amateur teacher

Learn the music of Bach, Mozart, Chopin Stravinsky
Learn Jazz and blues, than you can really understand and play the classical because they had « their jazz » at that time. It was Gypsy music, the best ever musician. Hey just look what they can do with a violin.

Jean Genest, master in piano performanceAlex
I know what make it work and what don’t
I played since 50 years, from baroque to romantic, and modern to contemprary
Jazz to Blues and pop.
If you learn to play the real way, you will never say « I cannot play that »
I never said that in my life, Chopin never did, you will not
Learn music with super great fun

If you want to suffer or get bored, find another way

if you have psychological issues it matters and it will help you or your children.

I teach in total respect of the student for more than 30 years
Beginners and advanced accepted because a good start is essential

 

Jean Genest, teaching for 30 years  in the total respect of each Jean_Geneststudent

La musique « classique »; aristocrate??

600full-salvador-daliOn fait souvent le rapprochement entre la musique dite « classique » et la noblesse, la richesse, le luxe. C’est dommage car, la plupart des grands compositeurs n’étaient pas riches, voire même plutôt pauvre.Comme j’ai entendu sur certaines chaîne radio, la musique est encore plus belle au volant d’une voiture de luxe.

Mais voilà, ce qui est le 1% même à l’époque de Mozart ou Chopin, s’est approprié cette musique. La noblesse aime bien se mettre « en valeur » en agrémentant ses soirées de sonates ou de musique de chambre.

Libérons la musique et libérons-nous

La musique comme bien des choses, peut amener l’épanouissement autant que l’abrutissement.  La pédagogie noire utilise la musique pour le lavage de cerveau et pour sauver les humains d’eux-mêmes. Ces personnes croient que l’humain, s’il n’est pas « corrigé », redressé ou purifié sera laissé à l’état de bête qui est la nature même de l’humain. C’est bien triste car ça apporte le fascisme et le totalitarisme. La source de la pédagogie noir comme l’explique bien Alice Miller. Pour ceux qui voudrait la lire, ses livres sont disponibles en audio sur youtube.com

Par contre si on laisse la nature faire son oeuvre et qu’on permet à l’humain de développer ce qui est en lui, on trouve un être réalisé. Là on voit bien qu’on n’a pas affaire à une bête sanguinaire. Au contraire toute la beauté intérieure et la créativité s’exprime.

La musique est un médium extraordinaire

La musique avec ses défis de motricité fine et la complexité qu’elle nous fait expérimenter nous permet de développer nos capacités au maximum. La grande variété au niveau des accords nous permet d’articuler nos émotions et nos sentiments. Dans le jazz et la musique classique on peut explorer une infinité d’équations affectives et relationnelles.

Chez Mozart, par exemple nous voyageons dans une nature sublime habitée par les esprits de la forêt, nos esprits intérieurs. L’orchestration est riche et explore un grand spectre sonore. Sa musique rejoint nos archétypes et déclenche le travail « spirituel ». Spirituel non pas au sens religieux mais au sens dont Yung parlait. Nous avons tous un potentiel en devenir qui n’attend que les happy-birthday-mozart-1280x2-1024x576déclencheurs pour s’activer. On peut aussi le bloquer en travaillant d’une façon rigide (gamme), en cherchant la perfection plus que la vie et en sacrifiant ce qu’on est à l’autel de la pureté et du conformisme. Vous savez, beaucoup de musicien considère l’humanité, le biologique avec mépris car ils pensent êtres en possession de la perfection. Ils ont vécu le sacrifice de leur être et se croient malgré tout supérieur  alors qu’ils ont souvent manqué leur propre vie. Pourquoi??

C’est bien ce qui donne cette mauvaise réputation à la musique classique pour les personnes en quête de liberté et de bonheur. Un trop belle cage de perfection et de conformisme, un moule. Mozart aurait bien rigolé de nous voir jouer sa musique de façon stérile sans y prendre un plaisir fou comme lui-même en avait. Il s’agit de s’inspirer d’une approche « biologique ».

L’importance de se réapproprier la musique

La musique nous donne accès à une autre dimension de nous-même qui nous est presque inconnue. Cette dimension aide notre développement et notre guérison. Elle est libératrice et magnifiquement subversive. Bien abordée elle apporte le bonheur, mal abordée, c’est la tristesse et la déprime assurée. Vous en viendrez à vous demandé « mais, à quoi sert la vie? ». Bien abordée, cette question sera absurde, rien qu’une chose: MERCI à la VIE!!

Mon but comme professeur a toujours été l’épanouissement et le bonheur chez mes élèves. Ça va faire 50 ans cette année que je m’éclate au piano. Que ce soit classique, romantique contemporain ou jazz, pop, blues, j’ai toujours autant de plaisir à jouer.

Ma muse veille sur moi.

Jean Genest (514) 294-1241                jbgenest@yahoo.ca

muse

Les musiques de Chopin et Claude Léveillé:même ADN

513688-claude-leveillee-devant-piano-luiAvez-vous remarqué ces similitudes, ces ressemblances? Prenez par exemple la section finale de la 2e Ballade de Chopin. On y reconnait clairement la passion qui anime les 2 compositeurs. La cathartie est aussi totale. La même chose dans l’ouverture de la 4e Ballade (ici interprétée par moi) qui ressemble à l’introduction de Frédérique. On sait bien qu’il y est question de Frédérique Chopin. Léveillé n’a pas pris de cours de piano mais sa mère l’enseignait. Il avait sûrement les oreilles grandes ouvertes lorsque sa mère abordait ce répertoire (comme Nelligan).

Une grande similitude entre les 2 compositeurs (et auteur en ce qui concerne Léveillé): ils sont tout deux autodidactes.

Pas de gammes, pas de Czerny et pas de Hanon. Que la musique pure.frederic_chopin_photo-jpeg

L’oreille, la dimension musicale, tout ce qu’on n’enseigne pas à l’école de musique sauf encore rarement en jazz où les gammes (minimum 250 comparé à 24 en classique et des riffs). Les riffs sont des formules mélodiques que l’on pratique dans toutes les tonalités dans le but de les coller ensembles dans les improvisations. Sommes-nous vraiment dans l’improvisation?

Et encore: Chopin est possiblement un des plus grands improvisateurs de tous les temps. On connait bien ses compositions mais des témoignages du publique de l’époque disent que ses impros étaient encore plus belles que ses pièces. Ces pièces étant en fait des « work in progress » issues de ses improvisations.

Si vous aimez Léveillé, il est probable qui aimiez aussi Chopin. Tout deux vous amènent dans la dimension musicale, bien au delà des notes.

Il est vrai de dire: un doigt pointe la lune, l’idiot regarde le doigt.

Un débutant a accès à cet espace dès le 1er jour. les gammes l’en éloigneront.

Ici, je veux saluer tous les autodidactes et les encourager à le rester…même en apprenant avec un professeur. Ça vous semble absurde? Savez-vous que les plus grands « achievers » (grandes réalisateurs et découvreurs) sont souvent des autodidactes, parfois de asperger. Ils résident dans cette dimension. On peut très bien être autodidacte sans êtres autistes de haut niveau. Votre niveau en sera rehaussé.

Ateliers de piano créatif

Ateliers de piano créatif les 30 avril et 14 mai 2016

piano3 Il y a tant de choses que l’on peut faire sur un piano, découvrez par où commencer et aller partout. Et ce n’est pas par DO qu’il faut commencer.

En créant les 12 jeux d’improvisation il y a 20 ans, je voulais donner des points de départs pour l’exploration de toutes les musiques au piano. Si vous amez le piano, n’hésitez-pas, cet atelier est pour vous. Le but de la musique est de se détendre, de se connaître soi-même et souvent, de guérir ou d’améliorer ses études. La musique et notement le piano

Du blues aux gammes exotiques jazz, à la musique romantique en passant par le moyen-âge et à la musique contemporaine il y a tant à découvrir et c’est à la portée de tous. L’apprentissage de la lecture vient monopoliser le gros du travail en musique Jean_Genesthabituellement. Pour improviser, il n’est pas nécéssaire de lire.

Bach, Chopin, Mozart, etc improvisaient courrament aux claviers. C’est la même chose avec le Jazz et le Blues et souvent le pop.

Venez plonger directement dans la dimension musicale

Jean Genest (514)  294-1241                     jbgenest@yahoo.ca

Lieu: Studio Caravane, 903 rue St-Zotique E. Montréal

Inscrivez-vous maintenant.

1 atelier: 40$ pour 2h, les 2 atelier: 70$ pour 4h

Couverture_impro_petit

Achetez le livre ici

Créativité: L’approche de Reimer.

J’ai toujours eu une façon particulière d’analyser une partition. Elles me viennent de plusieurs maîtres. Je les utilise dans mon travail et elles apporte un souffle extraordinaire à mon travail. Bien sûr il faut suivre des étapes, j’en compte 3.

J’emprunte cette approche de Bennett Reimer spécialiste de l’éducation musicale.(A Philosophy of Music Education, 1970, 1989)

Elles doivent être suivit dans l’ordre bien que la 1ère et la 2ème se chevauche

1- Référentialisme: se faire une image esthétique de l’oeuvre. Faire des références,delacroix1 (images suscité par l’écoute de l’oeuvre). Triste ou gaie, faire des nuances, établir le cadre, le décor, décrire les protagonistes ou antagonistes, la période, l’action, le thème.

2- Expressionnisme: entrer dans les sentiments, les émotions, l’esthétique (Le mot esthétique est dérivé du grec αίσθησιs / aisthesis signifiant beauté/sensation. L’esthétique définit étymologiquement la science du sensible). Jouer en mettant ses émotions (bien sûr, dès la 1ère lecture vous devez ressentir l’oeuvre)

3- Formalisme: Analyser l’oeuvre sur les plans 600full-salvador-dali.jpgharmoniques, tonals, mélodiques, les émotions. Faire des liens avec l’histoire. Comprendre l’intention du compositeur. Il serait dommage de ne pas porter intérêt au message que le compositeur aurait inséré dans son oeuvre. Confirmer les intuitions qui ont émergé lors de la première étape.

le_ravissement_de_psyche-large

Ce travail crée des liens intimes et profonds, des racines entre l’oeuvre et votre psyché ce qui donne une vie propre à votre travail. C’est passionnent! Laissez-vous ravir.

 

Dans mon prochain article, Je vous donnerai un exemple de ce travail dans la pratique d’une oeuvre de Mozart.

Jean Genest, M. Musique

   (514) 294-1241