Archives de Catégorie: Claude Léveillé

Apprendre le piano « tigidou »

boyQu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ‘apprendre le piano »?

On peut apprendre un air ou un ou quelques morceaux qu’on aime mais oubliez l’idée d’apprendre les règles ou la technique. Parfois connaître un morceau(ex: color my world) est un trésor qui vous apportera un grand plaisir. En rentrant du bureau ou de l’école vous voudrez vous précipiter au piano pour le jouer et cela fera une belle transition avec la réalité parfois ennuyante, le trafique sur l’autoroute ou des clients insupportables qui vous ont gâché la journée.

On ne peut pas aborder le piano avec l’objectif d’apprendre le piano mais d’en jouer, d’en jouir. Par contre vous pouvez avec de l’aide ou sans aide, vous asseoir devant un piano et essayer des choses. Trouver des airs, agencer des notes et trouver les accords. Vous arriverez toujours à quelque chose. Contrairement au violon ou à la clarinette, les 1ers contacts peuvent êtres assez « horrible » et rarement un débutants arrivera seul à en sortir un son « acceptable ». Personnellement, la 1ère chose que j’ai fait avec ma clarinette c’est de sortir sur le balcon et « caller l’orignal ». Il y avait plus de vaches que d’orignaux chez moi mais elles ont répondu. Le piano, lui donnera tout de suite un son potable. Il s’agit d’appuyer sur les touches. Les tout petits vont souvent, au départ, jouer 2 notes à la fois, ça chatouille dans leurs oreilles et ils aiment ça.

Schtroumpf

Il faut faire confiance à son instinct et essayer. N »écoutez pas le Schtroumph à lunettes, il vous fera perdre votre temps et votre plaisir. En plus, il est chiant ce mec.

Si vous achetez un piano ou un clavier et que vous attendez de prendre des cours pour jouer, vous faites déjà fausse route. Le piano n’est pas une bombe qui vous « pétera à la gueule » si vous faites les mauvaises notes. Allez, un peu de courage et d’audace. Bien sûr, il y a des professeurs explosifs et dangereux. Je vous suggère de les éviter et d’en choisir un nouveau si besoin est. Ne  croyez jamais que c’est vous l’idiot.

musePlusieurs vont tout de suite trouver une chanson, créer une mélodie. Vous trouverez toujours des choses. Il y a tellement de possibilités, vous ne perdrez jamais votre temps. Il y a tant à découvrir.

En 1er lieu arrêtez de croire que Do est la 1ère note à apprendre. Pythagore a établit « A » ou alpha comme la 1ère note de la gamme. Elle vous ouvrira toutes grandes les portes de la musique. Appuyez sur les pédales, amusez-vous!

J’ai eu d’innombrables heures de plaisir devant le piano. C’est fou tout ce qu’on peut en tirer. Si vous pouvez le professeur qui vous y aidera alors ce sera « tigidou »

C’est vraiment un grand bonheur que je vous souhaite.

jbgenest

 

 

Publicités

Les musiques de Chopin et Claude Léveillé:même ADN

513688-claude-leveillee-devant-piano-luiAvez-vous remarqué ces similitudes, ces ressemblances? Prenez par exemple la section finale de la 2e Ballade de Chopin. On y reconnait clairement la passion qui anime les 2 compositeurs. La cathartie est aussi totale. La même chose dans l’ouverture de la 4e Ballade (ici interprétée par moi) qui ressemble à l’introduction de Frédérique. On sait bien qu’il y est question de Frédérique Chopin. Léveillé n’a pas pris de cours de piano mais sa mère l’enseignait. Il avait sûrement les oreilles grandes ouvertes lorsque sa mère abordait ce répertoire (comme Nelligan).

Une grande similitude entre les 2 compositeurs (et auteur en ce qui concerne Léveillé): ils sont tout deux autodidactes.

Pas de gammes, pas de Czerny et pas de Hanon. Que la musique pure.frederic_chopin_photo-jpeg

L’oreille, la dimension musicale, tout ce qu’on n’enseigne pas à l’école de musique sauf encore rarement en jazz où les gammes (minimum 250 comparé à 24 en classique et des riffs). Les riffs sont des formules mélodiques que l’on pratique dans toutes les tonalités dans le but de les coller ensembles dans les improvisations. Sommes-nous vraiment dans l’improvisation?

Et encore: Chopin est possiblement un des plus grands improvisateurs de tous les temps. On connait bien ses compositions mais des témoignages du publique de l’époque disent que ses impros étaient encore plus belles que ses pièces. Ces pièces étant en fait des « work in progress » issues de ses improvisations.

Si vous aimez Léveillé, il est probable qui aimiez aussi Chopin. Tout deux vous amènent dans la dimension musicale, bien au delà des notes.

Il est vrai de dire: un doigt pointe la lune, l’idiot regarde le doigt.

Un débutant a accès à cet espace dès le 1er jour. les gammes l’en éloigneront.

Ici, je veux saluer tous les autodidactes et les encourager à le rester…même en apprenant avec un professeur. Ça vous semble absurde? Savez-vous que les plus grands « achievers » (grandes réalisateurs et découvreurs) sont souvent des autodidactes, parfois de asperger. Ils résident dans cette dimension. On peut très bien être autodidacte sans êtres autistes de haut niveau. Votre niveau en sera rehaussé.