Archives de Tag: improvisation

Mes 12 jeux d’impro

 

J’ai créé ces 12 jeux il y aura bientôt 20 ans. Depuis je les enseigne pour en faire vos propres jeux à votre manière. Voici quelques exemples qui illustrent les résultats possibles mais les 12 jeux couvrent beaucoup de styles et de langages musicaux.

Du romantique au blues et à la musique contemporaine. Explorez des gammes exotiques qui vous préparent à l’impro Jazz et à la musique du moyen-âge. Il n’y a pas de limites

Cliquez sur l’image pour acheter le livre ou contactez-moi directement jbgenest@yahoo.ca . Économisez la port et manutention en venant ramasser votre exemplaire (20$):

Jean Genest (514) 294-1241

couverture_impro

Session d’été pour les petits et pour tous

Toute l’année, je reçois les petits et les adultes et, vous savez quoi? Ils sont fatigués. L’école demande énormément aux enfants. Pour cette raison, j’aime bien recevoir les petits en été. Ils ont la tête dans les nuages et les poumons pleins d’air frais. Je peux ainsi leur apprendre la musique plus facilement, et non une corvée sur une autre corvée.

En été j’offre l’intensif, soit 2 fois 1h par semaine sur 2, 3 ou 4 semaines 2semaines  par mois. Un projet,un morceau, une pièce jazz,  impro ou une chanson apprise et finie en quelques cours. Pas de niaisage et plus de plaisir et un apprentissage réel.

Tarif spécial de 35$ plutôt que 42$. En final, 4 cours en 2 semaines pour 140$ au lieu de 168$ en apprenant plus.

Apprendre plus? Comment? Pas de procrastination. le prochain cours est après demain alors pas de temps à perdre. Et, la semaine prochaine on fait le CD pour papa maman et les grands parents. C’est ça l’intensif et c’est plaisant en plus…dans un cerveau ouvert.

Jouer avec l’instinct réveillé par le soleil, le dehors et la maturation accélérée de la vie estivale et de la vraie expérience de vie.Image

Inscrivez-vous pendant qu’il y a encore de la place.

Disponible aussi dans le programme famille

La session intensive: cet été, surfez sur « l’état de grâce »

TouchingWater (1)La session intensive pour débutant permet d’apprendre un maximum sans se casser la tête. Ça demande du doigté au professeur et beaucoup d’astuces (que je prend souvent dans la traditions des arts martiaux). On peut apprendre plus en 1 seul mois  que dans une longue période diluée dans la procrastination, la culpabilité (je n’ai pas pratiqué..) la peur du prof et l’oublie. Ce programme permet aussi aux pianistes en « burn out » de restaurer leur amour de jouer ou souvent de découvrir le plaisir de créer, même devant une partition.

  • Intuition, instinct musical
  • l’oreille (le sens #1 en musique)
  • créer l’oreille virtuelle
  • éveiller réflexe musicale
  • accès à la dimension musicale, « universal mind » chez Bill Evans
  • proprioception (perception interne des mouvements) la clé de la virtuosité
  • l’intelligence globale
  • la mémoire (la vraie mémoire)
  • savoir revenir au bon côté du cerveau

Si on a atteint ces buts, « sky is the limit »

Dans tout apprentissage il y a un moment où tout est possible, c’est « la chance du débutant », l’innocence du arthur-rubinstein-19501débutant. Pour moi, en tant que professeur depuis + de 30 ans c’est la période qui permet d’activer les ressources innées de votre cerveau.  Pendant toutes ces années je me suis posé la question: pourquoi c’est facile pour moi alors que pour d’autre cela semble si difficile? Je me suis posé la question toute ma vie. Pour moi, tout était facile en musique alors j’ai cherché des réponses plutôt que de me dire « fuck them ». Je ne me permet jamais de dire qu’un élève n’a pas de talent ou que c’est un con. C’est mon défi, en tant qu’enseignant de trouver le talent et de l’activer. Le professeur qui met la faute sur l’élève n’a pas de talent pour l’enseignement. Il vous détruira ou détruira votre enfant.

Comme professeur, j’essaie de faire durer et de rendre cet état de grâce, la norme.

L’innocence du débutant, c’est ce que l’on retrouve dans tous les jeux que l’on aborde pour la 1ère fois quand le mental est totalement dépassé. L’intuition est une intelligence globale qui prend en compte un grand nombre de variables de façon efficace et ce, inconsciemment. L’intuition fait des synthèses instantanées et agit.

Malheureusement, le modèle éducatif traditionnel ne considère pas cet aspect. Il coupe tout en petits cubes, même ce qui est sphérique. C’est le côté gauche du cerveau alors que la musique est un fait du côté droit: l’artiste. Pourtant, plus tard, quand vous commencerez la méditation, après avoir piétiné pendant des années, c’est ce que vous retrouverez…en partie. Revenez au « programme original »

Imaginez revenir du travail et vous mettre au piano pour jouer votre pièce préférée  et retrouver votre sérénité…. Imaginez jouer une pièce en duo avec votre fils, votre fille, votre amoureux(se).

Le début d’un apprentissage d’une vie. Apprendre la musique est une grande aventure. Certains y plongeront pour la vie. Ne débutez pas en économisant des bouts de chandelles. Vous le regretterez. Quand on commence tout croche, en acceptant qu’il faut jouer un tas de choses hyper ennuyantes pendant des années avant d’avoir « le permis » de jouer ce que vous aimez, la déception ne peut qu’être énorme. Jamais vous n’y arriverez. Combien arrivent à l’écœurement total après 10-15 ans de pratique,  incapable de sortir des cahiers. Quel gaspillage de personne et d’argent. J’en ai vu beaucoup.

Arthur R

Le secret de la « grande main »

Pour certaines personnes, connaître un seul morceau peut être un grand
plaisir. Donnez-vous la permission. Ce que vous avez toujours voulu jouer sans oser le demander? Le bon professeur sait rendre facile ce qui semblait impossible.

…Et tout ça , dans le plaisir, sauf pour ceux qui veulent souffrir. Pour ceux là, ce n’est pas le choix qui manque.  Ne m’appelez-pas si vous voulez un « brain wash ».

Atelier d’improvisation. Découvrez comment surfer sur le Jazz

Image

ATELIER D’IMPROVISATION LIBRE AU PIANO. TOUT NIVEAUX

Appelez-nous pour connaître les dates

Découvrez le lâcher prise et le plaisir d’improviser au piano. Découvrez par où et comment commencer. Profitez de l’innocence du débutant à travers quelques-uns de mes 12 jeux d’improvisation. et surtout:débutants, OSEZ.

Créer l’espace virtuel/ Rythme et pentatonique/gammes exotiques et modes anciens/Jazz/Blues/Dodécaphonique/Danse de la terre et du soleil

Comment ça se passe?

Dans un atelier d’improvisation avec plusieurs participants, il y 2 points de vue; celui qui improvise (souvent en duo avec moi) et celui qui écoute. Il y a aussi celui qui est venu montrer son immense talent et qui n’improvisera pas vraiment. Il enchaînera des collages de gammes et d’arpèges qu’il connait à une vitesse astronomique dans le but d’en mettre plein la vue. Ne vous laissez pas impressionner, c’est lui qui nous fait perdre notre temps.

L’improvisation commence seulement quand vous avez la sensation qu’une entité autre prend possession de vos doigts (et de votre corps). Vous assistez,  impuissant, à un miracle et commencez à prendre conscience de qui vous êtes. Pas besoin de substances coûteuse et destructives, le cerveau produit tout ce qu’il faut gratuitement

Couverture_impro_petitLes débutants sont privilégiés car ils n’ont pas d’attente. Ils sont innocents, ce que j’appelle « l’inno-chance du débutant« . Pourvu que ça dure. En effet, c’est la persistance de « l’innochance » qui fait la différence entre le virtuose et l’autre, celui qui regarde ses doigts et qui hésite, terrifié à l’idée de la fausse note. Mais il n’y a pas de fausse note, juste les vraies notes.

Laisser jouer les bonnes parties du cerveau, celles qu’on n’utilise presque jamais

Je donne des consignes simples et c’est parti. Sans le savoir, il se laisse porter, fait des découvertes et surtout, a la sensation que quelqu’un d’autre joue à sa place. C’est pourtant le véritable « moi » (eux) qui joue. Il ne sait rien des règles, son mental ne peut pas avoir d’emprise et le paralyser. Allons-y avec le jeu d’eau qui vise à développer l’espace virtuel de jeu. Gouttes d’eau, espace (caverne ou ruisseau, océan ou lac). On est dans le senti, l’esthétique pure. Les touches noires sont harmonieuses, les blanche amènent une distorsion.  Les touches noires font des ronds dans l’eau, les blanches font des splashes. On vient de créer l’écoute, l’espace musical. Quelques échos pour donner du relief jouer « piano » et « forte ». Montagne ou caverne, forêt embrumée. On passe aux syncopes pour le rythme: le singe et l’éléphant. Toujours très simple mais le résultat peut atteindre une grande complexité tout en restant étonnement cohérent. Le débutant peut faire des syncopes parfaites sans aucune pratique. Il faut juste sentir. Ne pas jouer les temps. Au moins 1an de lecture auraient été nécessaire pour arriver à ce résultat en musique écrite. L’improvisation a cet avantage de laisser se manifester le petit génie en nous alors qu’on aurait l’air idiot en lecture. Bien sûr, on apprend à parler avant d’apprendre à lire. Le bébé qui fait bll bla be blu, essaie tout de même d’exprimer une idée bien claire du genre « tu as un gros nez… » C’est nous qui ne savons pas le comprendre. On attend qu’il parle « notre langue ». Pour les classiques, toute musique d’un autre langage est considérée comme du bruit. Moi-même, il y a un trentaine d’années, j’ai dû réapprendre à écouter, même si j’avais fais  du classique du jazz et du contemporain. Mon oeuvre favorite était le sacre du printemps de Stravinsky et pourtant… Le clavier malgré toute ses notes, est hyper simple: 1 groupe de 2 et 1 groupe de 3 touches noires. Le reste est blanc. Si vous regardez le clavier,regardez les noires pas les blanches. Elles sont toutes pareilles. Les 12 jeux, une version entre des milliers de possibles sur youtube Bon, on sorte de la jungle pour rentrer dans le Bayou.Le blues. Toujours sur les touches noires. Inévitablement 8 personnes sur 10 trouverons la note bleue par « erreur » dans la minute. C’est la 1ère touche blanche qu’ils joueront « par erreur » je le répète. Mais il n’y a pas d’erreur en improvisation si on ressent la musique. Si on la calcule, c’est autre chose. Il n’y a que ça des erreurs des notes fausses. Lorsque l’on ressent le rythme est là (on joue « sur le rythme » on ne fait pas le métronome, il y a des machins de toutes sortes pour ça. On s’amuse.  L’auditeur commence à comprendre et c’est son tour. L’improvisateur qui était dans un état second redescend sur terre. On entre dans la phase mélodique, les modes. La base:un bourdon, comme sur la cornemuse ou la cythare. Ce sont des gammes soit exotique soit moyenâgeuses (dragons, château et troubadours), à travers lesquelles on part dans un voyage dans le temps et l’espace. moyen-orient, Europe, Asie, XVII siècle ou VIe siècle. Les modes sont indispensables en Jazz. Ce sont les assaisonnements. Romantico! Les arcs-en ciel. On découvre comment en quelques minutes se déplacer avec des accords vivants et en se laissant transporter. C’est étonnant ce qui peu se passer en quelques heures. Après un atelier, vous 1234pourrez explorer pendant des années et trouver votre propre musique sur bien plus que 3 accords, sur un infinité d’accords car, le piano en est plein. Ils ne sont pas dans les livres. Je tiens préciser que je reconnais l’importance d’apprendre à lire la musique. J’ai commencé à lire les notes à 6 ans. Il faut juste commencer tout de suite avec la musique, c’est-à-dire: le son.  Quel accord est un bon accord? C’est simple, c’est celui que vous aimez, que vous sachiez ou non quel est son nom. Vous n’avez pas à demander la permission. Amusez-vous

Venez découvrir l’autre piano les 26-27 septembre2015 les journées de la culture

Gratuitement: Venez découvrir l’improvisation au piano et ce , même si vous n’avez jamais touché un clavier.

http://www.youtube.com/watch?v=67AAcdGXezU

Image

Samedi et dimanche le 26-27 septembre de 14h à 17h, vous pourrez venir à mon studio pour discuter ou faire un essai au piano. C’est gratuit. 8024, Lajeunesse, Montréal. Métro Jarry

Vous pourrez essayer un ou plusieurs jeux d’improvisation ou  expérimenter mon approche pédagogique que ce soit dans la musique classique, le jazz ou le blues.

Jean_Genest

Vous êtes tous et toutes bienvenu(e)s et bien sûr c’est gratuit

Jean Genest, maître en musique

Pianistes en burnout

10 ou 20 ans ou plus… dédiés, sacrifiées  au piano et voilà…: le MUR!

Pourtant, la musique devrait apporter le bonheur absolu! Elle devrait libérer et pourtant, elle emprisonne. Devenir un pianiste demande de la discipline, de l’abnégation parfois démesurée. Enfant, on répète, pendant ce temps, nos amis jouent dans le parc ou la ruelle, ou découvrent le monde. Et vous, assis au piano repreniez ce passage difficile de Bach ou cette

satanée gamme, encore et encore. Vous en êtes même au point détester la musique et taper à coup de poing sur le piano. Ça pourrait être pire. Vous pourriez vous cogner la tête sur les murs ou vous jeter dans le fleuve. SVP, ne le faites pas. Réagissez! AAAAAAHHHHHH! Oui, allez-y criez un bon coup, c’est déjà un début.

Le piano…heures après heures, jours après jours, années après années. Pourquoi?

Où est l’erreur? Y’a t’il de l’espoir?

Lorsqu’on se retrouve en panne devant le piano,  que peut-on faire? Après tout ces efforts…. On est prêt à tout. Mais on a suivit une longue route avant d’entrer dans le désert et on n’a pas apprit à trouver les oasis. D’ailleurs, l’ascèse est devenue depuis longtemps la norme. Il faut revenir loin en arrière pour trouver le moment du choix. Le jour où on a choisit de s’oublier. Pourquoi s’oublier? Pour ne plus souffrir de ne pas vivre, pour oublier qu’on n’a jamais choisi de jouer du piano. Parfois même, pour oublier qu’on a toujours détesté ça. C’était la seule façon parfois d’avoir l’amour et la reconnaissance parentale.

Dans l’apprentissage de la musique classique,on fait souvent appel à la « pédagogie noire » (voir Alice Miller), Cette psychanalyste a bien étudié ce phénomène qui parfois prend un tournant extrême.

L’approche que j’ai développé aide à revenir à la source et de se retrouver « Soi ».  Redonner vie à la musique en se redonnant vie.  Ce n’est pas facile et tout le monde ne réussit pas. C’est un parcours d’émerveillement et d’éveil mais ce n’est pas dénué de souffrance réprimée depuis longtemps mais aussi d’apaisement et au bout du chemin, il y a le bonheur et aussi, le bonheur musical. Évidement la musique est un véhicule vers ce bonheur rare que nous offre cette univers: la dimension musicale. En plus, le « qi gong » et le « tai chi » amène des outils très efficaces dans ce cheminement. Les arts martiaux nous mettent face à nos démons, nos dragons. La seule façon de les vaincre c’est de les regarder droit dans les eux. Comme on dit « notre pire ennemi est en nous ». C’est vous qui avez mis toutes ces énergies à arriver là où vous en êtes et seulement vous pouvez vous en sortir. Mais méfiez-vous, vous n’êtes pas cet ennemi. Retrouvez-vous, retrouvez vos retrouvez et la vie en vous et tout le reste suivra.

Beethoven et Chopin vous parlerons et vous surferez de nouveau sur cette merveilleuse vague qu’est la musique.

arbre

En passant

Ateliers d’improvisation au piano les dimanches 19 et 26 mai 2013 Avez-vous toujours rêvé d’improviser, de voler au fil des sons en vous laissant porter par vos émotions dans ce monde caché en vous? Il y a toutes sortes de … Lire la suite