Archives de Tag: Jazz

La musique dans la quarantaine

Souvent, après la vie de famille, on se retrouve déconnecté de soi. Pendant longtemps on était absorbé par les responsabilités familiales et soudain, les enfants partent pour les études, pour leur propre vie et le parent se retrouve seul et plus souvent seule. C’est alors souvent la crise de la quarantaine. On s’est donné, on s’est parfois perdu. Vous avez parfois même l’impression d’être comme le vieux sofa qu’on va remplacer bientôt.  Comme disent les anglais « Heeeeeeeeeee! »

C’est à ce moment que la musique peut devenir une alliée précieuse. Elle permet de renouer avec la créativité et la sensibilité qui était présente dans l’enfance et la vie de jeune adulte. En d’autres mots, elle permet de
se retrouver.

On ne parle pas ici de préparer une carrière mais de se ressourcer. Oubliez donc les gammes et pensez à la musique que vous aimez. Vous écriviez des poèmes étant jeune (vous l’êtes toujours). Retrouvez-les et mettez
les en musique avec l’aide d’un professeur ouvert d’esprit et non quelqu’un qui est prisonnier des règle de la composition classique.
60 ans de musiques pop et plus encore jazz représentent une banque extraordinaire de vocabulaire harmonique,
rythmique et mélodique. Bien sûr le langage classique et romantique sont riches aussi. « Sky is the limit ».

Vous adorez le jazz? Alors plongez-y!
Chopin et Mozart vous fascinent, n’hésitez plus!

Retrouvez ce que vous avez toujours rêvé de jouer sans même oser y penser

Ainsi vous aurez la chance de faire une introspection dans le plaisir de créer sans tomber dans la dépression de la quarantaine. Alors, allez fouiller dans vos tiroirs pour trouver vos futures compositions.

Faites-vous donc plaisir! …et donnez-moi un coup-de-fil

Jean Genest (514) 294-1241

 

Atelier d’improvisation. Découvrez comment surfer sur le Jazz

Image

ATELIER D’IMPROVISATION LIBRE AU PIANO. TOUT NIVEAUX

Appelez-nous pour connaître les dates

Découvrez le lâcher prise et le plaisir d’improviser au piano. Découvrez par où et comment commencer. Profitez de l’innocence du débutant à travers quelques-uns de mes 12 jeux d’improvisation. et surtout:débutants, OSEZ.

Créer l’espace virtuel/ Rythme et pentatonique/gammes exotiques et modes anciens/Jazz/Blues/Dodécaphonique/Danse de la terre et du soleil

Comment ça se passe?

Dans un atelier d’improvisation avec plusieurs participants, il y 2 points de vue; celui qui improvise (souvent en duo avec moi) et celui qui écoute. Il y a aussi celui qui est venu montrer son immense talent et qui n’improvisera pas vraiment. Il enchaînera des collages de gammes et d’arpèges qu’il connait à une vitesse astronomique dans le but d’en mettre plein la vue. Ne vous laissez pas impressionner, c’est lui qui nous fait perdre notre temps.

L’improvisation commence seulement quand vous avez la sensation qu’une entité autre prend possession de vos doigts (et de votre corps). Vous assistez,  impuissant, à un miracle et commencez à prendre conscience de qui vous êtes. Pas besoin de substances coûteuse et destructives, le cerveau produit tout ce qu’il faut gratuitement

Couverture_impro_petitLes débutants sont privilégiés car ils n’ont pas d’attente. Ils sont innocents, ce que j’appelle « l’inno-chance du débutant« . Pourvu que ça dure. En effet, c’est la persistance de « l’innochance » qui fait la différence entre le virtuose et l’autre, celui qui regarde ses doigts et qui hésite, terrifié à l’idée de la fausse note. Mais il n’y a pas de fausse note, juste les vraies notes.

Laisser jouer les bonnes parties du cerveau, celles qu’on n’utilise presque jamais

Je donne des consignes simples et c’est parti. Sans le savoir, il se laisse porter, fait des découvertes et surtout, a la sensation que quelqu’un d’autre joue à sa place. C’est pourtant le véritable « moi » (eux) qui joue. Il ne sait rien des règles, son mental ne peut pas avoir d’emprise et le paralyser. Allons-y avec le jeu d’eau qui vise à développer l’espace virtuel de jeu. Gouttes d’eau, espace (caverne ou ruisseau, océan ou lac). On est dans le senti, l’esthétique pure. Les touches noires sont harmonieuses, les blanche amènent une distorsion.  Les touches noires font des ronds dans l’eau, les blanches font des splashes. On vient de créer l’écoute, l’espace musical. Quelques échos pour donner du relief jouer « piano » et « forte ». Montagne ou caverne, forêt embrumée. On passe aux syncopes pour le rythme: le singe et l’éléphant. Toujours très simple mais le résultat peut atteindre une grande complexité tout en restant étonnement cohérent. Le débutant peut faire des syncopes parfaites sans aucune pratique. Il faut juste sentir. Ne pas jouer les temps. Au moins 1an de lecture auraient été nécessaire pour arriver à ce résultat en musique écrite. L’improvisation a cet avantage de laisser se manifester le petit génie en nous alors qu’on aurait l’air idiot en lecture. Bien sûr, on apprend à parler avant d’apprendre à lire. Le bébé qui fait bll bla be blu, essaie tout de même d’exprimer une idée bien claire du genre « tu as un gros nez… » C’est nous qui ne savons pas le comprendre. On attend qu’il parle « notre langue ». Pour les classiques, toute musique d’un autre langage est considérée comme du bruit. Moi-même, il y a un trentaine d’années, j’ai dû réapprendre à écouter, même si j’avais fais  du classique du jazz et du contemporain. Mon oeuvre favorite était le sacre du printemps de Stravinsky et pourtant… Le clavier malgré toute ses notes, est hyper simple: 1 groupe de 2 et 1 groupe de 3 touches noires. Le reste est blanc. Si vous regardez le clavier,regardez les noires pas les blanches. Elles sont toutes pareilles. Les 12 jeux, une version entre des milliers de possibles sur youtube Bon, on sorte de la jungle pour rentrer dans le Bayou.Le blues. Toujours sur les touches noires. Inévitablement 8 personnes sur 10 trouverons la note bleue par « erreur » dans la minute. C’est la 1ère touche blanche qu’ils joueront « par erreur » je le répète. Mais il n’y a pas d’erreur en improvisation si on ressent la musique. Si on la calcule, c’est autre chose. Il n’y a que ça des erreurs des notes fausses. Lorsque l’on ressent le rythme est là (on joue « sur le rythme » on ne fait pas le métronome, il y a des machins de toutes sortes pour ça. On s’amuse.  L’auditeur commence à comprendre et c’est son tour. L’improvisateur qui était dans un état second redescend sur terre. On entre dans la phase mélodique, les modes. La base:un bourdon, comme sur la cornemuse ou la cythare. Ce sont des gammes soit exotique soit moyenâgeuses (dragons, château et troubadours), à travers lesquelles on part dans un voyage dans le temps et l’espace. moyen-orient, Europe, Asie, XVII siècle ou VIe siècle. Les modes sont indispensables en Jazz. Ce sont les assaisonnements. Romantico! Les arcs-en ciel. On découvre comment en quelques minutes se déplacer avec des accords vivants et en se laissant transporter. C’est étonnant ce qui peu se passer en quelques heures. Après un atelier, vous 1234pourrez explorer pendant des années et trouver votre propre musique sur bien plus que 3 accords, sur un infinité d’accords car, le piano en est plein. Ils ne sont pas dans les livres. Je tiens préciser que je reconnais l’importance d’apprendre à lire la musique. J’ai commencé à lire les notes à 6 ans. Il faut juste commencer tout de suite avec la musique, c’est-à-dire: le son.  Quel accord est un bon accord? C’est simple, c’est celui que vous aimez, que vous sachiez ou non quel est son nom. Vous n’avez pas à demander la permission. Amusez-vous

En passant

Ateliers d’improvisation au piano les dimanches 19 et 26 mai 2013 Avez-vous toujours rêvé d’improviser, de voler au fil des sons en vous laissant porter par vos émotions dans ce monde caché en vous? Il y a toutes sortes de … Lire la suite

Auditions au CEGEP, à l’université ou préparation à un concert

Se préparer à des auditions implique une préparation minutieuse tant                     techniquement, théoriquement que psychologiquement.

Chaque année, de jeunes musiciens désirant entrer dans une institution supérieure préparent des pièces de musique et révisent leur théorie et leur solfège. Cette préparation est essentielle et mérite d’être suivie par un professionnel de l’enseignement. Chaque année je reçois des jeunes dans cette situation et je sais à quel point cette assistance peut aider grandement.

Pour certain élèves très talentueux cela peut sembler être un sommet inaccessible et le travail de préparation psychologique  est vraiment important.

23-buet-sommet----Un professeur et motivateur compétant peut s’avérer très utile.

C’est avec plaisir que je reçois ces jeunes pleins d’enthousiasme et de talent afin de les aider à atteindre cet objectif.

J’offre la préparation pour accéder aux programmes de piano classique et jazz

cegep

 

Jean Genest, pianiste, 

pédagogue, auteur,chercheur et compositeur. Maîtrise 

en interprétation 1992, Université de Montréal

Autisme et musique

Jeune autiste (artiste aussi) au banjo. La légende dit que la scène a été improvisée et ne faisait pas partie du tournage.

Notez que le garçon ne regarde pas ses doigts contrairement au guitariste. Il est dans la dimension musicale.

http://www.youtube.com/watch?v=Uzae_SqbmDE&feature=player_embedded

En passant

La fin de l’année. Les vacances. Je me souviens de la joie que ça représentait pour moi dans mon enfance. L’année avait été chargée: école, cours de piano… Je vais vous faire un aveux: quand je vois arriver les petits, … Lire la suite

Vidéo des jeux d’improvisation

Prenez quelques minutes pour visionner ce nouveau vidéo que j’ai mis en ligne pour illustrer les 12 jeux d’improvisation

ou cliquez sur l’image
Ces improvisations représentent ce qu’un débutant peut obtenir après quelques semaines.
Les jeux permettent de développer un vocabulaire plus riche qui permettra à un compositeur de donner de la saveur à ses chansons. Quelques modes exotiques ou un accompagnement mis en mouvement permettent parfois de donner vie à une chanson ou à une improvisation jazz. Bien sûr, en jazz, les gammes communes sont totalement fades. Il faut aussi dépasser le pentatonique ou le blues dans l’impro jazz.
Le casse-tête (chromatisme crânien ;o), quand à lui, permet de sortir des ornières tonales et de se projeter dans le tout immatériel pour parfois de revenir à la tonalité avec une oreille neuve.
Le « wanderer » de wilhelm friedrich , icône de la poésie allemande. Ici, on l’appellerait « le survenant« . Il voyage sans but, contemplant tristement le beauté du monde et recherchant sa terre perdue. Pourtant c’est lui qu’il recherche.  Émile Nelligan dirait: »qu’est devenu mon coeur, navire déserté? » Celui qui avait une vie, une famille et qui a tout perdu ne retrouve parfois jamais ce qu’il fut, si ce n’est qu’après un long voyage…d’hiver.
 Pour acheter le livre »Les 12 jeux d’improvisation » de Jean Genest, cliquez sur l’image du Wanderer.