Archives de Tag: CONFÉRENCE

CHOPIN, JAZZMAN, SHAMAN

À VENIR, très bientôt

Au programme: 1er Concerto en mi mineur de Chopin

Achat des billets sur Admission en cliquant ici http://www.admission.com/search.php?tm_link=tm_header_search&language=fr-ca&keyword=Jean+Genest

Chapelle du Bon-Pasteur, Montréal, Jeudi 25 avril 20h

détails sur l’image au bas de l’article, aller directement

Chopin, jazzman, Chopin shaman???

arbreLorsqu’il avait 10 ans,après avoir refusé les cours de piano qui lui étaient offerts, le petit Chopin allait improviser au piano . Le noble où vivait la famille  (Chopin le père est français et précepteur des enfants du comte), ce comte donc, souffrait de douleurs chroniques très pénibles. De son propre aveu, il n’y avait que la musique que le petit Frédéric improvisait les yeux rivés au plafond, qui l’en soulageaient. On voit déjà le talent du futur « barde guérisseur polonais ».

Lorsqu’il a 18 ans, Frédérique compose 2 concertos. Le mouton noir de l’académie de Varsovie, celui qui ne pratique pas ses gammes et qui s’envole dans les improvisations, lance une musique toute à fait nouvelle puisée à même l’âme .  Ce n’est pas une oeuvre académique ni un travail d’écriture  mais ses tripes (et les nôtres) mises en musique. Comment appeler cela? Musique classique? Trop créative, ça ne colle pas à l’oeuvre à mon avis. Bien sûr on l’a catalogué ainsi comme on le fera des musiques des musiciens de jazz que les pianistes classiques du futur répéterons « note-à-note » sans improviser ni donner leur version. Pas comme du jazz.

Chopin est un grand improvisateur qui n’hésite pas à improviser longuement lors des concerts et des soirées où il joue. C’est un phénomène unique dans le monde de la musique même si Czerny conseille d’improviser un prélude avant de jouer une oeuvre importante. Chopin improvise des œuvres importantes.  Lorsqu’il joue, il n’est plus dans notre monde. Heureusement pour nous il avait la capacité des les écrire aussi.

Pratiquement autodidacte (son professeur était violoniste) il explore et réinvente le piano et la technique pianistique (24 études). Voici un encouragement pour tous les autodidactes et moutons noirs du piano. Jouez ce que vous sentez! Vous n’avez aucune permission à demander.

Shaman, Chopin va dans les méandres de la psyché y chercher les clés de la vie et les met en musique. Cette musique qui tantôt apaise, tantôt éveille la rage de vivre qui nous manque trop souvent. Sa musique semble nous dire « LA VIE ET RIEN D’AUTRE »

Comme disait notre grand poète « …je me fous du monde entier, quand Frédérique… » et c’est de Chopin dont il parlait.

Oubliez les clichés classiques. Pour ce qui est de la partition d’orchestre si détestée par bien des musiciens le amenant à dire que Chopin ne savait pas écrire pour l’orchestre, et bien sachez qu’elle est postérieure à la mort du compositeur et est attribué à son élève Auguste Franchomme. Chopin ne l’aurait joué qu’une fois accompagné de son professeur (violoniste) et du professeur de violoncelle à l’académie de Varsovie. Probablement un accompagnement improvisé. Pour ce qui est du concert de Paris, aucune partition n’existe. Lorsque ses élèves jouent le concerto, il improvise un accompagnement. Lui-même le jouait sans orchestre « …à la façon d’une sonate »  (Ewald Zimmerman dans l’édition Henle Verlag urtext). D’ailleurs Chopin demande une atmosphère trop  intime pour s’accommoder d’un orchestre pompeux. La nature qu’il évoque tant au plan physique que métaphysique, constitue l’accompagnement et l’environnement rêvé pour ce voyage intérieur.

Un mot sur le trio me, myself and I

Très jeune, je me suis mis à improviser et à déranger les cours de solfèges du conservatoire. Je pratiquais peu mes gammes, mais je prenais vraiment mon pied à improviser. Bien qu’étant dans une école classique je jouais des deux côtés: classique et jazz.  J’aurai l’honneur d’être un mouton noir à plusieurs points de vue (ce qui n’est pas très apprécié dans un conservatoire) J’aurai un trio jazz puis plus tard un groupe pour jouer dans les bars. J’ai toujours joué de tout (québécois, jazz, pop, classique, contemporain) mais je reviens toujours à Chopin. Ayant fais le tour quelquefois, improvisant, je peux comprendre un peu ce qui se passe dans la tête d’un gars comme Frédérique.

Cliquez l’image pour agrandir

cHOPIN1

Bienvenue à tous!

Depliant

Pour beaucoup de gens, le retour à l’école constitue le début des activités scolaires et les cours de toutes sortes. Bien que l’été a été une expérience extraordinaire pour les élèves de piano qui ont pu ainsi  apprendre plusieurs pièces amusantes dans un cerveau « libre », la reprise traditionnelle des cours coïncide très souvent avec les cours de piano. Vous avez manqué l’été, pas de problème.

Il y a des places disponibles pour ceux et celles qui veulent apprendre le piano et la musique d’une façon aussi agréable que complète. Je suggère un départ en douceur avec des pièces qui permettront aux jeunes moins jeunes de relaxer en musique pendant la rentrée.

Avant de faire entrer Beethoven ou Bach ou Henri Mancini (The pink panther) dans votre salon, enlevez toute la pression et improvisez. Je me spécialise depuis longtemps dans la façon d’amener les apprentis pianistes de tous âges dans la dimension musicale  et ça marche à tout coup. Oubliez les clichés « il faut savoir ceci, cela et bien plus avant d’improviser ». Non, on peu improviser avec plus de facilité quand on y connait rien. Croyez-moi. C’est la chance du débutant et, si vous la gardez ensuite, vous deviendrez virtuose. Voilà!

Ensuite quand le chaos de la rentrée est terminé on peut commencer avec les pièces, la lecture, etc. Prochain concert d’élèves à l’halloween

Inscrivez-vous dès maintenant pendant qu’il y a encore de la place.

À bientôt

Jean Genest

(514) 294-1241

Récitals, conférences et ateliers pour la France et l’Europe

À l’été et l’automne 2012, Jean B. Genest sera disponible pour des récitals, des conférences et des ateliers pour la France et l’Europe.

  1. Concert conférence: Chopin, le parcours du héros. 1er Concerto en mi mineur
  2. Atelier d’improvisation libre au piano pour enseignants et élèves
  3. Récitals:
  • Nocturnes et Ballades; Chopin
  • Rhapsody in Blue et Préludes: Gershwin
  • Gaspard de la nuit: Ravel
  • Sonate: Berg
  • Musique chinoise
  • La Légende de Yakou: Jean Genest
  • Contes en musique: Jean Genest
  • Improvisation

Tous les récitals sont donnés sous forme d’animation accessible au grand public

Contactez Ren’Art à:     lbverte@yahoo.ca

Projet Famille: faire entrer la musique dans la maison

Une approche simple et accessible à tous!

Inscriptions en tout temps


Pour le papa et la maman ou les grands-parents …ou les amoureux futurs parents avec fiston ou bébé, etc. C’est l’été. Profitez-en et favorisez les rapprochements.

Imaginez donc: grand maman ou grand-papa et le tout-petit qui jouent un blues en duo. Quel plaisir! Quel duo! 

Il y a tellement de musiques qui peuvent êtres faites ainsi. Parfois pour que l’enfant puisse apprendre très jeune il faut que l’aîné y mette du sien et souvent, le parent est beaucoup trop occupé pour cela. D’ailleurs, c’est très très cool une grand maman qui joue du piano.

On me demande souvent  ‘ »à quel âge mon enfant peut-il commencer le piano? »

Je répond en général que le parent doit auparavant faire entrer la musique dans la maison.

  • Apprenez quelques jeux d’improvisation (blues, jeu d’eau…) déjà bébé, l’enfant perçoit très bien la musique. Mieux que nous en fait. Il vous entendra puis il copiera. Il est un imitateur fantastique.
  • Ensuite vous le prenez sur vos genoux et vous jouez.
  • Plus tard il s’assoit près de vous et vous imite.
  • Et, enfin, il vous chassera du piano pour jouer seul.
  • Observez ce qu’il fait. N’intervenez pas trop vite. Laissez le faire. Il apprend déjà.
  • Il est prêt à prendre des leçons, mais n’allez pas l’envoyer chez un faiseur de gammes.
  • petit conseil: on ne saisit pas les mains de l’enfant pour les lui placer de la bonne façon. L’enfant trouve ça très désagréable. Ça le prive de sa liberté alors que le piano est libérateur. Il ne reviendra pas spontanément au piano.

Si votre enfant a 5-6 ans il n’est pas trop tard bien sûr. Il n’est jamais trop tard. On peut apprendre à 10 ans ou 80 ans (d’ailleurs j’ai et j’ai eu de très bons élèves de 80 ans).  Mais si il a vu jouer quelques morceaux chouettes ou si vous avez improvisé pour le plaisir pendant 2-3 ans, il a un bon fond et vous économiserez par la suite.

Vous venez prendre de 4 à  8 cours et vous amorcez le processus. Vous faites 1 pierre, 2 coups. Vous pouvez aussi jouer du piano.

Voilà!

Ne demandez pas à un enfant de jouer du piano s’il n’a jamais vu quelqu’un en jouer. C’est utopique. Seul l’enfant craintif et docile entrera dans ce processus. L’enfant talentueux n’est pas docile. On doit lui donner de la musique intéressante sinon il décroche vite. Pas de Do majeur pour lui. Pas de gammes ennuyantes et répétitives pour lui. Il s’y mettra quand IL le jugera pertinent et là, il en fera des tonnes.

Jean Sébastien Bach a eu 23 enfants. La musique devait être partout dans sa maison. Plusieurs sont devenus de grands compositeurs. 

Aussi, si vous jouez que vous avez du plaisir et que l’enfant ne s’y intéresse pas, c’est peut-être un signe que ce n’est pas pour lui. Souvent c’est le petit frère ou la petite soeur qui s’emparera du piano. Il coûte en moyenne de 800$ à 1000$ par an pour des leçons de piano. Ne le gaspillez si votre enfant n’est pas intéressé.  Économisez en en profitant pour vous-même. Il est probable qu’il vous suivra. Au départ on apprend pour le plaisir.  Ensuite le jeune, s’il en a envie, s’engagera par sa propre volonté à

aller plus loin. La pression des parents a presque toujours des effets néfastes. Même s’il arrive à jouer du piano admirablement à 16 ans, c’est un gâchis s’il ne peut plus sentir la musique par la suite. On peut avoir un talent admirable et ne pas aimer faire de la musique. Pire, s’il devient professeur parce qu’il ne connaissait rien d’autre. Pauvres élèves. Et il y a tant de ces professeurs…

Vous pouvez peut-être économiser en allant voir des profs débutant qui enseignent pour des clous mais qui massacreront le talent et la psyché  de votre enfant mais alors, où est l’économie?

Le mode principal d’apprentissage est l’imitation. C’est ainsi qu’on apprend les choses les plus complexes; marcher, parler, etc.  Cherchez    »neurones miroirs » sur internet, vous comprendrez.

Trop souvent le monde de l’éducation (educare: redresser ce qui est tordu, voir St-Augustin) cherche en fait à éviter les modes d’apprentissage naturels. C’est un pour ça que tant de garçons mais aussi de filles décrochent du système d’éducation. Il faut apprendre par des mots, assit, sans bouger, dans la discipline. Qu’est-ce qu’il fait le petit génie caché dans votre enfant?

La structure rebutera beaucoup d’enfants talentueux. Pour travailler dans une ambiance musicale et créative le professeur doit posséder un bonne expérience ne l’oubliez pas.

Jean Genest

Qu’en pensez-vous? Écrivez-moi vos commentaires ou partagez votre expérience.

  1. Dépliant de documentation complet:  http://jbgenest.com/Depliant.pdf        
  2. Cours
  3. Blog « La dimension musicale« 
  4. Spectacles
  5. Publications
  6. Plan du site
  7. À propos de moi
  8. Téléchargements
  9. Contactez-moi
  10. Séminaires d’improvisation, formation professionnelle, thérapie pour pianistes en burnout
  11. English
  12. À venir

Paysage sonore

Paysage imaginaire chinois

Le paysage sonore…intérieur

 

 

Les peintres chinois nous ont donné des paysages fantastiques de montagne et de torrents traversés par des petits ponts à l’ombre de pins majestueux.

Parfois un « promeneur solitaire » pouvait être trouvé subtilement glissé dans le paysage.

Ces peintures étaient en général, des paysage imaginaires. En fait, l’artiste chinois considérait que chacun avait son paysage intérieur et cherchait à projeter celui-ci sur le papier.

Il y a vingt ans, un séminaire avec le compositeur R. Murray Schaffer m’avait, une fois de plus, ouvert l’esprit sur la nature de la musique.  Son ouvrage «  Le paysage sonore » m’avait  fait prendre conscience de la nature universelle de celle-ci.

Mon travail en improvisation a continué à me faire découvrir, jour après jour, année après année, que cet univers existait en nous.

J’en viens à considérer ce paysage sonore intérieur comme le point de départ idéal  à l’apprentissage musical. Développer par la même occasion une écoute qualitative et pourquoi pas l’oreille absolue.

Explorons notre paysage sonore intérieur, cela sera un point de départ privilégié à une grande et passionnante aventure musicale.

jbgenest.com

Paysage imaginaire de Leonard de Vinci  Leonardo da Vinci - Arno Landscape