Miss Burton ma professeure du côté obscur de la pédagogie

Résultat de recherche d'images pour "darth vader"

Je poursuis le récit.

Zorra est à New-York pour devenir maître de clarinette avec Dr Burton

La pédagogie noire, le côté obscur

– Bonjour madame, commençai-je…

– Appelez-moi docteure, m’interrompit-elle immédiatement.

– Euh…docteure, repris-je embarrassée.

Sa voix avait le froid de l’acier. Je compris que l’on n’étaient pas là pour une conversation amicale. Elle avait un accent british et hautain.

– Asseyez-vous fit-elle

Je m’assis. Elle ouvrit un dossier sur son bureau impeccable et dans un ordre parfait.

– Je n’irai pas par quatre chemins commença-telle. J’ai été très impressionnée et je dirais même surprise à votre audition. Compte tenu de votre origine… Bogota, c’est ça. Les gens jouent de la clarinette là-bas?

– Oui docteure.

– Vous n’avez-pas de lien de parenté avec…vous savez…

– Avec?

– Oubliez-ça, fit-elle.

Et c’est à ce moment que je remarquai son tic de renifler sans cesse. Je comprenais son allusion. Elle aimait la coco. Elle n’était pas la première à faire un lien avec un baron de la drogue. C’est presque inévitable quand on vient de Colombie. Quel cliché! Quel mépris…

– C’est sans importance, fit-elle. Qui vous a appris à jouer de la clarinette ainsi?

Je bredouillai…je l’avais appelé que monsieur Luigi, mais subitement son nom me revint à cause de l’article du journal de Bogota annonça son meurtre.

«Luigi Bellego, le clarinettiste Italien de la montagne a été assassiné par son élève pour sa clarinette et quelques pesos»

J’étais muette et je sentais les émotions m’envahir accompagnés de souvenirs de mon amie et maître monsieur Luigi. Je ne pouvais pas révéler son véritable nom sans me trahir. J’étais toujours recherchée pour meurtre sur des preuves accablantes.

Je devais inventer un nom fictif

– Et alors, fit elle. Vous devez bien connaître le nom de votre professeur, fit elle , impatiente.

– Edmundo Ramirez fis-je soudainement. Je retenais les larmes qui me montaient aux yeux.

– Je ne le connais pas. Et elle est sensible en plus cette petite, fit-elle, condescendante. Bon, continua-t’elle, j’ai vu de belles qualités dans votre jeu et une grande musicalité.

– Merci, fis-je. Luigi m’avait préparé: le miel sera suivit du vinaigre disait-il.

– Ne m’interrompez-pas. Je crois qu’on peut faire quelque chose avec vous mais ça prendra beaucoup de travail. Avant de faire de la musique, il faudra apprendre vos notes et jouer dans un rythme plus rigoureux. Vous jouez n’importe comment, comme une vache qui entre dans le potager pour se goinfrer.

Il faut faire table-rase de tout ce chaos. Vous devez faire de l’ordre dans cette «jungle» ce… bordel. Il faudra vous endurcir, il n’y a pas de place pour les faibles dans ce monde.

L’émotion, l’amour et les images de Luigi et de chez-moi, ma maman,mon papa m’enveloppaient me protégeant des flèches empoisonnées qui volaient dans ma direction. Je faisais mine d’écouter mais j’étais ailleurs. Les pointent traversaient mon cœur liquéfié comme autant de coups d’épée dans l’eau.

– Vous m’écoutez?

– Eh…oui mad, … docteure, apprendre mes notes et un rythme plus rigoureux. Pas de place pour les faibles, répétais-je d’un ton presque militaire. Je jouerais son petit soldat fanatique.

Mon oreille avait tout retenu «comme une vache qui entre dans le potager» mais je choisis d’ignorer ce détail.

– Parfait alors les leçons commenceront jeudi dans trois jours 2 heures pm. Vous me jouerez Saint-Saëns, une étude de rythme et les extraits de la 5e et 7e de Beethoven.

Merci c’est tout.

Je compris que c’était terminé. Je me levai et la remercia avant de m’éclipser. Pas de réponse.

à suivre…

 

copyright Jean Genest 2019

 

Une réponse à “Miss Burton ma professeure du côté obscur de la pédagogie

  1. Pingback: La torture ordinaire du côté obscur | La Nouvelle École Piano. Musique classique et Improvisation de A à Pro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s