Au delà de «la »note

Tout commence ICI. Toujours la même litanie ou, la même chanson si vous préférez. «Oui mais, moi je ne suis pas un génie…et bla bla bla». Sachez que vous ne pouvez faire autrement que de trouver le génie en vous. C’est mon JOB.

billVous êtes débutant et vous avez un «morceau» devant vous. «Élise, pauvre Élise» ou un petit (ou gros) prélude de Bach .

Pour lire avec facilité, ne cherchez pas ce qui est compliqué dans la partition mais ce qui est simple. Les «pattern» les répétitions, les formes qui suggèrent un accord (comme des bonhommes de neiges  sur la portée). Je vous perd déjà? Voyons, essayons autre choses. Trouvez des bonhommes sourires sur la partition. Encerclez-les. Ah voilà, vous commencez à «voir» la partition. La musique vient très bientôt. Amusez-vous. Faites des têtes aux bonhommes.

Vous croyez que c’est idiot. Je lis la musique avec une grande facilité depuis l’âge de 6 ansYakYucks (il y a 50 ans maintenant, oups vous connaissez mon âge maintenant…)

Quelquefois, je ne suis pas en forme ou la pièce que je joue est «poche» mais des fois, en accompagnement il faut bien le faire. J’ai remarqué que, si je cherche des bonhommes sourires dans la partition mon «mojo» revient. Passons à la suite.

Jouez les premières notes du morceau et demandez-vous: Est-ce triste ou gai? Pour « Pauvre Élise» Ludwig semble se gratter la tête en se demandant s’il aurait le courage d’envoyer cette lettre à Élise (ou Mary) Ça vous arrive avant d’envoyer certains de vos courriels, avouez-le. 😉 Ah! une binette comme dans une partition.

C’est facile mais, cette simple question a créé un lien entre vous, vos neurones surtout du côté droit du cerveau, et l’oeuvre. Vous venez de rentrer en relation avec l’oeuvre, le compositeur. À partir d’ici, tout sera plus facile car votre potentiel musical vient d’être activé. Vous allez sauver des années de «taponnage inutile» pour un résultat décevant voir… médiocre. De la souffrance, de l’acharnement, des centaines d’heures de dur labeur pour qu’un mec comme moi s’assoit près de vous et joue l’oeuvre «les doigts dans le nez». L’assassiner ne donnera rien, il y en a un autre pas loin.

StyxVous seriez le Salieri d’Amadeus, moi je serai moi (et je sais me défendre). Les gens qui n’utilisent pas leur talent chercheront à détruire le vôtre. Le sabotage est le côté obscur de la compétition, de toutes les compétitions. C’en est presque la majeure partie aujourd’hui. Serena Williams perdait tout à cause  de ses faiblesses psychologiques. Rappelez-vous. C’était «la malédiction de Montréal» Une géante réduite à toute-petite en quelques minutes.

Ne soyez pas jaloux. Essayez plutôt.

Ensuite: C’est triste. Triste comment? Le jour ou la nuit, l’hiver ou l’été, quelle heure, que se passe t’il? Eau ou feu….chaud ou foid? Il y a une note étrange, obsédante. Bien sûr c’est la «NOTE BLEUE». La «blue note» existe depuis aussi longtemps que la vie existe. C’est la mélancolie. Même votre chien connait la mélancolie alors, sûrement le tyrex pouvait avoir les bleus. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse. Il y a celle qui «pop» spontanément dans votre tête. Ne cherchez pas, laissez venir. Ne cherchez pas à justifier, c’est personnel. Vous aurez un plaisir fou!

On peut s’aider avec des exercices de méditation car, le petit enfant en vous qui avait tant d’imagination a les pieds bien collés à terre et ne vole plus…Rappelez-vous! Prenez soin d’expulser l’emmerdeur avec un bon coup de pied au derrière avant de commencer.

SchtroumpfAttention: tout «véritable» professeur ou le «culturé» vous dira: Ne jouez pas, pratiquez. Ne l’écoutez-pas, la vie est bien trop courte pour écouter ces emmerdeurs. Out! le schtroumph à lunettes!

Et c’est parti. La machine est en marche et l’oeuvre vous parlera tant que vous n’en faites pas un travail. Vous aller littéralement tomber en amour avec l’oeuvre. Attention, votre cerveau produira de la phényléthylamine, la drogue de l’amour. Vous serez emporté, comme un peintre ou un écrivain dans les délices de la création. On en parle peu mais, la créativité c’est comme le coup de foudre. Ce n’est pas les œuvres musicales qui manquent alors commencez maintenant. C’est un délice. ça surclasse toutes les autres drogues mais celle-ci est saine et naturelle.

Mais la musique sans créativité est un calvaire…destructif

rage

MAIS QUAND EST-CE QUE JE VAIS PRATIQUER???( %&?$?%) direz-vous

Quand vous connaîtrez l’oeuvre par CŒUR. Il ne faut pas aborder une oeuvre par le biais du travail. Prenez votre temps et vous sauverez un temps énorme.

C’est ce que j’ai demandé à mon premier prof suisse, Bruno Biot (on en disait plutôt du mal à l’Université comme pour mon meilleur maître, Jean Pierre Vetter. Mais, comme j’ai pu le constater, plus on dit de mal sur un professeur plus on y trouve du bon. Les BONS professeurs avec des réputation bien lustrées passent plus de temps à polir leur image qu’à enseigner avec talent. Oui ENSEIGNER EST UN TALENT. Beaucoup n’ont aucun talent pour enseigner et pourtant, ils enseignent. BOF passons…

La créativité est un moteur puissant. Mettez le à votre avantage. Vous croyez que c’est du vent? Allez vivre un ouragan, vous verrez.chat

Vous êtes pianiste en burn-out (oui il y en a des tas). Sachez qu’il sera plus difficile voire impossible pour vous d’arriver à ce jeu. Dur, n’est-ce pas. Vous avez trop d’habitudes et vos ornières sont très profondes. Vous aurez besoin de courage (pas de la bravoure, la bravoure c’est du toc). Courage, mais pas autant que de continuer dans la même direction qui vous amènera à l’autodestruction voire même le s….

Changer pour le mieux peut parfois faire peur car on pense qu’on va tomber dans le pire

Le cerveau est une incroyable «machine à apprendre l’univers».

Même Einstein disait «L’imagination est plus importante que le savoir» Sachez-le…

boyJean Genest, Piedmont 2018

jbgenest@yahoo.ca

(514) 434-9016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s