CRÉATIVITÉ au PIANO atelier d’impro JAZZ

ATELIER D’IMPRO JAZZ DÉCOUVERTE

SAMEDI 29 AVRIL 2017 de 14h à 17h

Je me souviens mon 1er contact avec le jazz. J’avais 16 ans et aujourd’hui je réalise qu’à 12 ans je « jammais » déjà. Je trippais sur les majeurs 7 et ensuite sur les « 7èmes » (mineures par défaut) et surtout le tritons. Pourtant je ne connaissais pas les noms d’accords.

miles_davis_tutu_bJ’avais découvert ces sons à travers mes aventures « improvisatoires » guidées seulement par mes oreilles et mes doigts qui bougeaient tout seuls, comme ensorcelés.  Le diable était rentré dans la cabane. Je faisais tout un vacarme dans le conservatoire. On me demanda très vite d’aller jouer ailleurs. La musique est une chose sérieuse, pas un jeu pour s’amuser…

Alors je retournai faire des canards sur ma clarinettes . Je découvrit ensuite que c’est en faisant des canards qu’on apprend à ne pas en faire. Ceci dit, je n’ai jamais arrêté de m’amuser comme un fou sur le piano. Insouciant je passe du 1er concerto de Chopin au jazz et au blues tout en faisant un « p’tit croche » par la musique contemporaine

J’en reviens à l’impro JAZZ. Un débutant fait sa meilleure improvisation lors de sa 1ère expérience. Ensuite, il s’agit de conserver cette « chance du débutant », cette innocence. Ne riez, pas ça existe vraiment et c’est le 1er défi: ne pas tomber dans le rationnel, pas tout de suite en tout cas. Pour ça, je vais jusqu’à utiliser des trucs de qi gong. Voyez-ça ainsi: tous le Schtroumpfs sont invité à la fête de l’impro mais pas le schtroumpf à lunettes

On explore des gammes exotiques, histoire d’activer votre musique intérieure et toucher, éveiller votre psyché. On fait un voyage dans le temps et l’espace. Dorien, phrygien, diminué, blues, etc. La musique des îles grecques, la perse. Une dégustation de saveurs musicale quelque sorte.

Ensuite, impro libre sur mon accompagnement jazz.

Take 5 et So what seront les 1ères pièces visitées. C’est là que les miracles arrivent. Ensuite, il y a ceux qui pensent analysent, ils paralysent rapidement. Ceux et celles qui ont une dominante sur le côté droit du cerveau continuent à improviser. Mon rôle ici, faire diversion pour les « ingénieurs » afin de les libérer de leur paralysie. Le jugement est un destructeur dans l’univers de la créativité. Alors on doit savoir dire: « SO WHAT » lorsqu’un ami fait un commentaire maladroit. Ça arrive très souvent. Comme dire « je m’en fout ». Voilà l’antidote à la critique. La phrase doit surgir comme la riposte à un « smash » au ping pong.

Il faut savoir que lorsqu’un vrai musicien, un virtuose commence à jouer, il se produit un « shut down » un arrêt de fonctionner des zones habituelles du cerveau pour laisser s’activer les zones subconscientes et inconscientes du cerveau.

Jouer un instrument de musique fait appel à un paquet de processus inconscients. Comme on ne peut pas s’endormir, spécialement si « On veut vraiment dormir » l’insomniaque s’y connait.

Alors je vous invite à mon atelier du 29 avril 14h à mon studio: Jean_Genest8024 rue Lajeunesse.

Inscrivez-vous à l’avance si vous voulez entrer

Tarif: 60$

P.S. Pour ceux qui voudrais venir faire un show et montrer l’étendue de votre connaissance, ce n’est pas la bonne place

Jean Genest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s